La plus grande entreprise de dragage au monde nageait encore en plein succès, il y a trois ans. Son cours est passé de 15 euros au début de l'exercice 2009 à 48 euros en mai 2015. Aujourd'hui, l'action ne vaut plus que 25 euros. Et les investisseurs continuent de la bouder, en dépit de cette valorisation basse. Les résultats semestriels, publiés récemment, ont à nouveau déçu leurs attentes, et les perspectives sont en demi-teinte.
...

La plus grande entreprise de dragage au monde nageait encore en plein succès, il y a trois ans. Son cours est passé de 15 euros au début de l'exercice 2009 à 48 euros en mai 2015. Aujourd'hui, l'action ne vaut plus que 25 euros. Et les investisseurs continuent de la bouder, en dépit de cette valorisation basse. Les résultats semestriels, publiés récemment, ont à nouveau déçu leurs attentes, et les perspectives sont en demi-teinte. De son côté, l'actionnaire de référence, Hal Trust, a pourtant étoffé encore sa participation. Il faut dire que les activités de dragage ne se portent pas mal du tout, et depuis un certain temps. Fin juin, la valeur du carnet de commandes s'était hissée à 3,885 milliards d'euros, tout de même. Boskalis est en train de redresser la barre. Nous parions, à l'aide d'un put émis, que le cours de l'action va se redresser.Emission put Boskalis décembre 2018,au prix d'exercice de 26, EUR, à 1,60 EURCe contrat vous procure d'emblée une prime de 1,60 euro, sans investissement. Il vous contraint d'acheter les actions au prix unitaire de 26 euros, même si leur cours refluait sous ce niveau. Il est dès lors conseillé de mettre de côté 2.600 euros (100 x 26 euros) en prévision. Vous seriez sollicité si, contrairement à nos prévisions, le cours de l'action continuait de décroître. Le prix par action que vous devriez payer, dans ce cas, serait 24,40 euros (26 - 1,60). Mais, comme dit précédemment, nous pensons que l'action ne corrigera plus. Tant que son cours se maintiendra au-delà de 26 euros, il n'y aura pas lieu d'entreprendre quoi que ce soit. La prime perçue demeurera vôtre. Si vous jugez ce contrat trop risqué, choisissez-en un meilleur marché, assorti d'un prix d'exercice inférieur.Achat put Boskalis décembre 2018,au prix d'exercice de 24 EUR, à 0,90 EURCe contrat vous donne le droit de revendre les actions que vous auriez peut-être été contraint d'accumuler ("ramasser", dans le jargon). La perte maximale que vous acteriez serait de 1,3 euro par action (26 - 24 -1,60 + 0,90). Notez toutefois que de la sorte, vous limiteriez non seulement votre perte éventuelle, mais également votre gain: vous ne pourriez gagner plus de 0,70 euro (1,60 - 0,90) par action. Les miracles, dans le monde des options sur actions du moins, n'existent pas.