Il est vrai que nous avons eu peu de nouvelles concrètes à nous mettre sous la dent ces derniers mois concernant le leader wallon sur le marché du développement de produits de thérapie cellulaire osseuse. En mars, il y a cependant eu la nomination de Miguel Forte au poste de chief medical officer. C'est un grand expert dans les domaines clinique et réglementaire qui rejoint l'équipe de direction. Le rapport trimestriel du groupe a confirmé les informations attendues pour 2017.
...

Il est vrai que nous avons eu peu de nouvelles concrètes à nous mettre sous la dent ces derniers mois concernant le leader wallon sur le marché du développement de produits de thérapie cellulaire osseuse. En mars, il y a cependant eu la nomination de Miguel Forte au poste de chief medical officer. C'est un grand expert dans les domaines clinique et réglementaire qui rejoint l'équipe de direction. Le rapport trimestriel du groupe a confirmé les informations attendues pour 2017. En septembre, nous connaîtrons les résultats des deux principales études en cours avec ALLOB, le produit de thérapie cellulaire ostéoblastique allogénique (fabriqué à partir de cellules de moelle osseuse de donneurs sains). Nous aurons tout d'abord les résultats d'efficacité d'un deuxième groupe de huit patients dans une étude de phase I/IIa auprès de patients qui ont dû subir une opération de fusion lombaire. Ensuite les résultats d'efficacité de l'étude de phase IIa auprès d'un deuxième groupe de huit patients souffrant d'une fracture avec retard de consolidation. L'étude pourra être clôturée plus tôt en cas de résultats positifs chez au moins cinq patients (résultats déjà été positifs pour sept des huit patients lors de la première étude; taux de succès minimum exigé de douze sur seize). Au cours des prochains mois, nous aurons droit à un rapport intermédiaire sur le recrutement des patients du programme le plus avancé avec PREOB, un produit de thérapie cellulaire ostéoblastique autologue (fabriqué à partir de cellules de moelle osseuse du patient). Il s'agit d'une étude de phase III chez des patients atteints d'ostéonécrose (nécrose de l'os de la hanche). Bone Therapeutics espère commercialiser PREOB pour cette indication en 2021. L'entreprise a consommé 3,8 millions d'euros au premier trimestre (3,4 millions d'euros l'an dernier) et la position de trésorerie s'élevait fin mars à 16,5millions d'euros. La consommation de liquidités attendue cette année reste inchangée, à 15 millions d'euros. Sur cette base, l'entreprise dispose de ressources suffisantes jusqu'au deuxième trimestre 2018. Les résultats de l'étude de phase II avec ALLOB seront déterminants pour la stratégie relative au lancement d'une étude avec ce produit sur le lucratif marché américain. Il s'agira en outre de trouver un partenaire aux États-Unis pour le développement du produit et son éventuelle commercialisation. Des résultats positifs avec ALLOB doivent également ouvrir la voie à une collecte de capitaux frais, sans doute fin 2017 ou début 2018. Après un deuxième semestre 2016 turbulent, l'action évolue dans des eaux plus calmes, à un niveau inférieur. Elle reste digne d'achat mais, comme pour toute action biotechnologique, son profil de risque est supérieur à la moyenne (1C).