Belgacom
...

BelgacomLe CEO du groupe néerlandais de télécommunications KPN, Eelco Blok, perçoit toute l'utilité d'une fusion avec Belgacom, qui est encore aux mains de l'Etat belge à hauteur de 53%. Après la vente du groupe allemand E-Plus et la branche belge de Base, KPN est redevenu une société purement néerlandaise, qui appartient aux " petits joueurs " aux niveaux européen et international. Mais Blok ne prévoit pas de fusion à court terme. En 2007 déjà, des discussions avaient été menées au sujet d'un possible rapprochement. Techniquement, le cours de Belgacom consolide depuis la formation d'un sommet à 35,60 EUR fin février 2015. Depuis lors, un processus de formation de sommet semble en cours. A 32 EUR se trouve la première zone de soutien horizontale importante.Conseil: vendreRisque: faibleRating: 3AGreenyard FoodsAu cours de l'exercice tronqué clos fin mars 2015, le chiffre d'affaires s'est accru de 2%, à 645,3 millions EUR. La rentabilité était bien meilleure : le cash-flow opérationnel (EBITDA) a progressé de 22%, à 62,6 millions EUR, alors qu'un bénéfice net de 10,8 millions EUR a été enregistré, à comparer à une perte nette de 3,5 millions EUR. La fusion prévue avec Univeg et Peatinvest devrait avoir lieu cet été. L'action peut poursuivre sa tendance haussière. A 17 EUR se trouve le premier soutien, suivi par une nouvelle zone de soutien à 16 EUR. Une percée du sommet à 18,50 EUR est synonyme de signal d'achat technique.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BHamonCela devient une habitude... Hamon a encore publié un faible trading update, cette fois pour le premier trimestre de cette année. Le nombre de commandes a baissé de 203,5 millions EUR (même période en 2014), à 84,2 millions EUR. Pour adoucir la pilule, Hamon a précisé à ses actionnaires qu'il avait recueilli de nombreuses déclarations d'intention, qui devraient se traduire par de nouvelles commandes au cours des trimestres à venir. Vu le contexte économique, Hamon a préféré ne pas avancer de prévisions pour les prochains mois. Le tableau technique est peu prometteur. A court comme à long terme, la tendance reste baissière. A 9 EUR se trouve le dernier soutien.Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3CTwitter Les résultats de Twitter au terme du premier trimestre ont été divulgués prématurément dans un tweet du site Web Selerity. Hélas, ces résultats n'ont pas satisfait les prévisions : son chiffre d'affaires s'est apprécié de 74%, à 435,9 millions USD, ce qui est clairement inférieur aux prévisions des analystes. Qui plus est, Twitter a accusé une perte nette de 162,3 millions USD (-0,25 USD par action). Ces chiffres ont occasionné, en l'espace de quelques jours, une chute du titre de près de 30%. La tendance est dès lors redevenue baissière. A 36 USD se trouve le soutien horizontal. Si ce niveau est franchi, le dernier soutien se situe juste au-dessus de 30 USD, le plancher de mai 2014. Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2C