Indice BEL20
...

Indice BEL20 L'indice des 20 principales actions belges a connu une bonne année 2014 : il a largement surperformé l'indice Eurostoxx, qui regroupe les principales actions européennes. L'évolution du graphique du BEL20 est parallèle à celle de nombreux autres indices européens. En février 2014, le cours a connu une forte hausse mais ensuite, l'indice a évolué latéralement, avec cependant un sommet à près de 3200 début juillet. Courant septembre, l'indice s'est détérioré et à la mi-octobre, il était revenu à 2887 points. Compte tenu du repli ultérieur des taux, une vague de hausses s'est ensuite amorcée, mais l'indice s'est à nouveau affaibli au cours dernières semaines. Conseil: -Risque: -Rating: -AB InBev La plus grande capitalisation belge et numéro un mondial du monde brassicole s'est une nouvelle fois distingué au sein du BEL20. Le succès de la Coupe du Monde de football au Brésil y a contribué dans une importante mesure. Contrairement au BEL20, AB InBev a affiché une tendance positive pendant la plus grande partie de l'année 2014. A partir du plancher de début février à 69,55 EUR, le titre a amorcé une tendance haussière, caractérisée par des sommets et planchers supérieurs. A la fin de cette année, un nouveau double sommet a été atteint à 94 EUR. Ce qui peut préfigurer un inversement de tendance, bien que la tendance haussière reste intacte jusqu'à nouvel ordre.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2ABelgacom Le plus grand opérateur télécom belge a surpris agréablement en 2014. Contrairement à AB InBev, qui a connu des corrections importantes, pour Belgacom les réactions sont restées limitées. La hausse fut par ailleurs nettement plus sensible et s'est renforcée encore au second semestre. Début août a été un moment clé, lorsque le cours a dépassé la résistance horizontale à 25 EUR, pour ensuite rebondir à 28 EUR début octobre. Le 8 décembre, un sommet absolu à 32,3 EUR a été atteint mais la correction suivante semble solide. A 30 EUR se trouve la première zone de soutien horizontale importante, suivie par un soutien horizontal plus solide encore à 28 EUR. Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2AUCBPour de nombreuses sociétés pharmaceutiques, 2014 fut un très bon cru. UCB ne constitue pas une exception. De janvier à fin août, où le sommet juste au-dessus de 75 EUR a été atteint, la tendance était clairement haussière. Elle s'est ensuite inversée en raison de la formation d'un schéma de sommets et planchers inférieurs. L'annonce de la vente de la filiale générique américaine Kremers Urban pour 1,525 milliard USD a eu un effet négatif sur le cours. A 60 EUR, un plancher s'est formé, après quoi le cours a rebondi à 66 EUR. Une percée de cette zone serait synonyme de nouvelle hausse.Conseil: conserverRisque: faibleRating: 2A