Bekaert
...

Bekaert L'offre d'échange proposée par Bekaert pour les obligations venant à échéance en avril 2014 n'a pas rencontré un succès éclatant car un peu plus de 30% des obligations ont été présentées. La plupart des analystes ont déconseillé l'échange car ils estiment le rendement net trop chiche. Ils conseillent d'attendre une hausse des taux avant d'acheter des obligations. Techniquement, le cours de Bekaert semble sur le retour, après la formation d'un sommet juste en-dessous de 30 EUR. Fondamentalement, le titre est à alléger (4B).Cofinimmo La SICAFI est parvenue à placer des obligations auprès d'institutionnels pour un montant de 50 millions EUR. Elles ont une durée de 4 ans et sont assorties d'un coupon fixe de 2,78%. Le revenu de cette émission permet à Cofinimmo de couvrir ses besoins de refinancement jusqu'en juin 2015. Le cours évolue latéralement entre 83 et 93 EUR. Un repli sous 83 EUR pourrait être le précurseur d'une inflexion de tendance vers le bas. Une percée des 93 EUR serait synonyme d'un signal d'achat technique. A conserver/Attendre (3B).Montea La SICAFI spécialisée dans l'immobilier logistique et semi-industriel est désormais également active aux Pays-Bas. Montea rachète en effet un centre de distribution d'Almere à Axa Real Estate pour 13,7 millions EUR, et dont le rendement initial est de 8%. Ce centre de distribution a été construit en 2008. Montea dit être convaincu par le potentiel de développement du marché logistique néerlandais. Le cours de l'action Montea évolue toujours positivement, même s'il s'est légèrement replié après le sommet de 34 EUR atteint en début d'année. A conserver (3B). Alcatel-Lucent Alcatel-Lucent, qui a annoncé des chiffres dans le rouge pour le 2etrimestre 2013, a présenté un programme de restructuration prévoyant la suppression de 10.000 emplois dans le but de réduire d'un milliard EUR les frais d'ici à 2015. Le Premier ministre français Ayrault a imposé à l'entreprise d'entamer des négociations pour sauver un maximum d'emplois et de sites. A défaut, le plan social ne sera pas approuvé. Techniquement, la tendance est haussière. Fondamentalement, le titre est à vendre (5C). Peugeot Le constructeur automobile français envisage de conclure une alliance avec le constructeur chinois Dongfeng Motor. Cette collaboration pourrait aussi prendre la forme d'une joint-venture, ce qui pourrait être mal accueilli par General Motors, qui détient une participation de 7% dans Peugeot. Le Français est en mauvais posture compte tenu de la perte de 510 millions EUR accusée au 1er semestre de cette année et du repli de sa part de marché. A 12,70 EUR, un sommet a été atteint. Fondamentalement, le titre doit être allégé (4C).Unit4 La société néerlandaise de logiciels a annoncé que plusieurs sociétés de private equity étaient intéressées par une acquisition. Unit 4 a évoqué un prix de 35 EUR par action. Dans la mesure où les discussions en sont à un stade précoce, rien ne dit qu'une transaction aura effectivement lieu. Unit 4 n'a pas donné le nom des partenaires éventuels. Le cours de l'action a rebondi de 12% à cette annonce. Selon les analystes, le prix de 35 EUR serait un point de départ, non d'arrivée. Ainsi Rabobank a-t-il relevé l'objectif de cours à 40 EUR.