Bekaert est l'action du BEL20 qui a évolué le plus positivement sur les six premiers mois, avec une progression de son cours de quelque 45%. Cette performance est liée à la croissance solide du chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre. Bekaert a été affecté par des effets de change défavorables, qui ont nui au chiffre d'affaires conjoint. Les prix plus faibles des matières premières ont joué un rôle important à cet égard. En Chine, les parts de marché ont augmenté, mais le groupe montre plus de retenue pour le deuxième semestre. Techniquem...

Bekaert est l'action du BEL20 qui a évolué le plus positivement sur les six premiers mois, avec une progression de son cours de quelque 45%. Cette performance est liée à la croissance solide du chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre. Bekaert a été affecté par des effets de change défavorables, qui ont nui au chiffre d'affaires conjoint. Les prix plus faibles des matières premières ont joué un rôle important à cet égard. En Chine, les parts de marché ont augmenté, mais le groupe montre plus de retenue pour le deuxième semestre. Techniquement, la tendance reste haussière. À 42EUR se trouve une résistance et à 36EUR un soutien.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BL'action du BEL20 la moins performante des six derniers mois est celle de l'assureur Ageas (anciennement Fortis). Sa contre-performance est notamment imputable à la réaction vive du marché au lendemain du Brexit, où tous les titres bancaires ont pris une raclée. Pourtant, en mars dernier, le groupe a annoncé un règlement qui lui permet enfin de fermer la parenthèse Fortis. En conséquence, au 1ertrimestre, une perte nette unique de 633millions EUR a été enregistrée. Techniquement, la tendance est redevenue baissière. À 32EUR se trouve la première résistance horizontale. À 30 et 25EUR se trouve un soutien.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BLe cours du groupe wallon IBA, constructeur des centres de protonthérapie pour le traitement du cancer, a vu son cours encore rebondir de 30% environ sur les six premiers mois. Son carnet de commandes était très joliment garni à la fin du premier trimestre, à 355millions EUR. Au premier trimestre, son chiffre d'affaires s'est accru de 10%, à 64millions EUR, et IBA prévoit que cette croissance se confirmera dans les années à venir. Récemment, un nouveau plus-haut a été atteint, où le sommet à 40EUR _ désormais premier soutien _ a été dépassé. À 37EUR se trouve la prochaine zone de soutien.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BParmi les valeurs de moyenne envergure, l'action du groupe biotech Biocartis a enregistré une performance peu avenante: le groupe de Malines spécialisé dans le diagnostic moléculaire a été introduit en Bourse fin avril 2015 au prix de 11,50EUR. Son produit-phare est la plateforme de diagnostics Idylla, qui peut délivrer des résultats de tests en 40 à 150minutes. Biocartis entend lancer 4 à 5nouveaux tests par an, pour la détection de tumeurs, du cancer du gros intestin et des maladies infectieuses allant de la grippe à l'HIB en passant par l'ebola. Après la fin de la période lock-up, le cours a été mis sous pression. Fin juin, un plancher s'est formé à 7EUR, après quoi le cours a repris un peu de hauteur.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C