Le lithium et le cobalt sont deux composants essentiels de la fabrication de batteries pour les véhicules électriques (VE). Le CEO de Tesla, Elon Musk, annonçait récemment que le constructeur voulait assurer sa propre production de lithium et réduire nettement la proportion de cobalt dans les batteries.
...

Le lithium et le cobalt sont deux composants essentiels de la fabrication de batteries pour les véhicules électriques (VE). Le CEO de Tesla, Elon Musk, annonçait récemment que le constructeur voulait assurer sa propre production de lithium et réduire nettement la proportion de cobalt dans les batteries.Mais la production de lithium à partir de sols argileux au Nevada n'a pas encore été testée et la région souffre d'une pénurie d'eau. Tesla doit aussi obtenir les autorisations requises - un processus chronophage. Le lithium existe sous différentes formes (carbonate de lithium, hydroxyde de lithium et spodumène), à différents prix. L'hydroxyde de lithium, utilisé comme électrolyte dans les batteries des VE, a atteint un pic en 2018, avant de retomber de moitié du fait d'une surproduction temporaire et d'une croissance plus lente des ventes de VE. Le prix est désormais souvent inférieur au coût total de production, bridant un élargissement des capacités cependant nécessaire si la croissance attendue de la demande se concrétise. Le groupe d'experts Bloomberg New Energy Finance (BNEF) estime que la demande annuelle mondiale de batteries lithium-ion sera multipliée par quatre d'ici 2030. Il faudra donc une offre accrue, mais aussi des prix plus élevés. Les producteurs de lithium Albemarle, Sociedad Quimica y Minera (SQM) et Livent sont cotés en Bourse.Sous-produit du cuivre, le cobalt est rarement extrait seul. Le cabinet Wood Mackenzie prévoit que le marché mondial du cobalt sera multiplié par deux d'ici 2025 et par huit d'ici 2030. Pourtant, le prix de la livre de cobalt représente à peine un tiers du pic atteint en 2018. Le cobalt a une densité énergétique élevée, ce qui est important pour l'autonomie, le temps de charge et la résistance à la chaleur des batteries. Mais le métal est rare et son extraction est de plus en plus controversée. Les producteurs de batteries veulent s'en affranchir, mais se heurtent à des difficultés. Plusieurs alternatives sans cobalt existent déjà, mais leurs performances laissent à désirer. Tesla entend remplacer le cobalt par des silicones à long terme, mais sans feuille de route concrète. Wood Mackenzie prévoit un léger déficit pour 2020, BNEF anticipe un creusement surtout après 2022.