Cet acronyme, qui se réfère aux quatre grands pays émergents : le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, a été utilisé pour la première fois par Jim O'Neill de Goldman Sachs dans un article datant de 2001 et intitulé " Building Better Global Economic BRICs ". Ce terme est rapidement devenu au niveau mondial symbole du déplacement de la puissance économique des économies du G7 en direction des pays émergents. Le principal élément du document concernait la perspective, à l'horizon 2050, que ce quartet de pays dépasse les sept pays industrialisés les plus riches. Le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine occupent au total un quart de la superficie de la planète et accueillent plus de 40% de la population mondiale.
...