En période de turbulences boursières, l'investisseur pourrait être tenté de s'intéresser aux trackers (ETF) inverses, dont il nous semblait dès lors important d'expliquer le fonctionnement et les risques. L'ETF inverse évolue à l'inverse de son indice sous-jacent sur une base journalière. La méthode fait typiquement appel à des contrats swap - shorter chacune des actions constitutives d'un indice sur une base journalière serait en effet trop coûteux.
...

En période de turbulences boursières, l'investisseur pourrait être tenté de s'intéresser aux trackers (ETF) inverses, dont il nous semblait dès lors important d'expliquer le fonctionnement et les risques. L'ETF inverse évolue à l'inverse de son indice sous-jacent sur une base journalière. La méthode fait typiquement appel à des contrats swap - shorter chacune des actions constitutives d'un indice sur une base journalière serait en effet trop coûteux. Supposons une situation où l'indice baisserait de 10% le 1er jour. Hors tracking error (lire ci-dessous), l'ETF inverse augmente du même pourcentage. Au repli de 11% observé le 2e jour succède, le jour 3, une reprise qui ramène l'indice à sa situation de départ. Mais l'ETF inverse est, lui, de 8% inférieur! Certes, l'indice, dans notre exemple, a fluctué considérablement, mais le fait est que des écarts importants peuvent survenir sur toute période de plus d'un jour. Avec les ETF inverses à effet de levier, ces mouvements sont plus marqués encore. La tracking error, ou erreur de réplication, est la mesure de l'écart entre le prix de l'ETF inverse et le sous-jacent. Les swaps ne permettant jamais de répliquer à 100% l'évolution du sous-jacent, les tracking errors, même minimes au jour le jour, peuvent avoir d'importantes répercussions sur la durée. Pour autant qu'ils soient utilisés correctement, la plupart des ETF inverses font ce pour quoi ils sont conçus: couvrir un portefeuille pendant une période limitée. Mais leurs caractéristiques spécifiques les rendent inadaptés en tant qu'investissements à long terme.Voici quelques trackers inverses disponibles en Europe. L'ETF Lyxor Euro Stoxx 50 Daily Inverse est coté sur Euronext Paris sous le ticker BSX. Il suit l'évolution de l'indice Euro Stoxx 50 Short Return, pour une commission de gestion de 0,4% l'an. Emis par DWS Deutsche Asset Management, l'ETF Xtrackers Euro Stoxx 50 Short Daily Swap (ticker: DXSP) a le même actif sous-jacent mais il est, en raison de sa cotation en Bourse allemande Xetra, plus liquide. La commission de gestion est elle aussi fixée à 0,4%. L'ETF X-Trackers S&P 500 Daily Swap (DXS3) est conçu pour prendre des positions short sur l'indice américain S&P 500. Son sous-jacent est le S&P 500 Inverse Daily Index; les frais de gestion annuels sont arrêtés à 0,5%.