Après une analyse au peigne fin des indices Euro Stoxx 50 et Standard&Poor's 500 (S&P 500), nous avons établi un classement sur 5, 10, 15 et 20 ans des actions européennes et américaines ayant, sur la durée, le plus généreusement rétribué leurs actionnaires (en tenant compte à la fois de l'augmentation des cours et des dividendes versés). Nous avons pour cela utilisé un système de points de pénalité: l'entreprise ayant généré le meilleur rendement sur 5 ans a obtenu un point, la deuxième deux points, et ainsi de suite. L'exercice a été répété sur 10, 15 et 20 ans. Il s'agissait dès lors d'obtenir le moins de points possible. En cas d'ex aequo, le rendement sur 20 ans était décisif. Ouvrons le bal avec les stars des marchés boursiers européens de ces 20 dernières années.
...

Après une analyse au peigne fin des indices Euro Stoxx 50 et Standard&Poor's 500 (S&P 500), nous avons établi un classement sur 5, 10, 15 et 20 ans des actions européennes et américaines ayant, sur la durée, le plus généreusement rétribué leurs actionnaires (en tenant compte à la fois de l'augmentation des cours et des dividendes versés). Nous avons pour cela utilisé un système de points de pénalité: l'entreprise ayant généré le meilleur rendement sur 5 ans a obtenu un point, la deuxième deux points, et ainsi de suite. L'exercice a été répété sur 10, 15 et 20 ans. Il s'agissait dès lors d'obtenir le moins de points possible. En cas d'ex aequo, le rendement sur 20 ans était décisif. Ouvrons le bal avec les stars des marchés boursiers européens de ces 20 dernières années. L'indice Euro Stoxx 50 ne couvre certes qu'un nombre limité de valeurs, mais il est tout de même frappant de constater que les cinq actions identifiées comme les plus rentables reviennent très souvent dans le top 10 sur toutes les périodes. Vous trouverez ci-dessous les performances relatives des fleurons européens et américains sur les différentes périodes (5, 10, 15 et 20 ans). Notre premier champion, ASML, était retombé à la 2e place, l'année dernière. Cette année, cependant, l'ancienne filiale de Philips remonte sur la première marche, avec une capitalisation boursière de plus de 160 milliards d'euros, une position dans le trio de tête sur chacune des périodes et la meilleure performance sur 10 et 15 ans. ASML fait toujours figure d'exception dans le secteur technologique, dominé par les Américains, qui, à la différence de leurs homologues européens, maîtrisent encore la quasi-totalité des domaines. Dans la niche des appareils de production des puces, toutefois, le fabricant néerlandais peut se targuer d'une part de marché mondiale enviable de 85% et de fournir des grands noms tels que Samsung, Intel et TMSC. Le géant du sport Adidas, en tête l'année dernière, a payé un lourd tribut à la crise sanitaire. Les magasins ont dû fermer pendant des semaines pour endiguer la progression de la pandémie, ce qui a pesé sur les ventes et les bénéfices. Les amateurs de sport connaissent bien l'histoire d'Adolf et de Rudolf Dassler, les deux frères terribles d'Herzogenaurach, en Bavière: Rudolf a fondé la société Puma, tandis qu'Adolf montait une entreprise concurrente et lui donnait un nom inspiré de son surnom et de son patronyme. Adidas, la marque aux trois bandes, a rapidement conquis des clients de plus en plus séduits par l'athleisure, un style vestimentaire urbain inspiré des vêtements de sport: baskets, mais aussi vêtements de tous les jours fabriqués à partir de matériaux " techniques " tels que le tissu utilisé pour les joggings, et le polyester. Le magazine Forbes prédit que les vêtements de sport resteront en vogue encore longtemps. De nombreuses études indiquent elles aussi que l'augmentation des ventes de ce type d'habillement va se poursuivre. Le CEO Kasper Rorsted, ancien dirigeant de Henkel, une entreprise qui s'est distinguée par une croissance éclatante, a réussi à ancrer fermement l'entreprise allemande aux Etats-Unis, le marché domestique de son grand rival Nike - à la grande satisfaction de " notre " holding GBL, qui a réussi à prendre une participation de 7,5% dans le géant du sport. Ce qui saute immédiatement aux yeux, c'est que le rendement du champion américain est nettement plus élevé que celui des stars européennes. Le top 5 montre même des hausses de cours spectaculaires sur deux décennies, qui atteignent même plusieurs fois le rendement de l'indice Euro Stoxx 50. Nous avons déjà souligné à plusieurs reprises que le grand écart entre les rendements moyens des marchés boursiers américains et européens au cours de la dernière décennie s'explique principalement par le peu de titres ayant affiché une croissance extraordinaire sur le Vieux Continent, alors qu'ils sont légion aux Etats-Unis, surtout dans le domaine de la technologie. Nvidia est l'étoile montante de l'industrie des semi-conducteurs. La société est surtout connue pour le développement de cartes graphiques 3D et de semi-conducteurs graphiques, entre autres pour la console Xbox de Microsoft et la Playstation de Sony. Le producteur californien de semi-conducteurs pour applications graphiques a connu une croissance fabuleuse ces dernières années, dans le sillage de l'explosion de marchés tels que le gaming, les produits de réalité virtuelle, le cloud (centres de données) et le minage de cryptomonnaies. Un peu plus de la moitié de son chiffre d'affaires provient de l'industrie du jeu, un quart des centres de données. Nvidia a fait la une à travers le monde en lançant une offre publique d'achat de 40 milliards de dollars sur ARM Holdings. La société, dont le siège se situe à Cambridge, est spécialisée dans la conception des puces (qu'elle ne fabrique pas). Les solutions d'ARM se distinguent par leur très haut niveau d'efficacité énergétique et sont particulièrement populaires sur le marché des smartphones. Avec la technologie d'ARM, Nvidia entend désormais se concentrer sur l'intelligence artificielle et dominer ce segment, ce qui devrait assurer sa croissance future. Le service de streaming Netflix affiche un parcours impressionnant en Bourse. La société a réussi à conquérir le monde et séduit particulièrement le jeune public, avec une vaste offre de films et surtout de séries passionnantes, à un prix attrayant. La rentabilité de Netflix laisse toutefois à désirer et nous craignons que les meilleures années boursières soient désormais derrière nous, vu l'intensification de la concurrence dans ce segment, qu'ont rejoint Apple et Disney. Aux quatre coins du monde, l'on vante la trajectoire de croissance étincelante d'Amazon et d'Apple. Constatons une fois de plus que les deux actions ont progressé de près de 70% sur l'année écoulée, alors que les deux sociétés affichaient déjà une capitalisation boursière impressionnante. Leur valeur combinée en Bourse atteint désormais 3.700 milliards de dollars. Seul petit nouveau dans le top 5, Advanced Micro Devices (AMD) est également une enseigne réputée, qui évolue dans le même univers que Nvidia et ASML. AMD a subi une véritable métamorphose au cours de la dernière décennie, et cette transformation a d'ailleurs été récompensée, puisque l'action affiche le meilleur rendement total des cinq dernières années et se hisse au deuxième rang du classement sur 10 ans. Longtemps dans l'ombre d'Intel, ce groupe qui s'est réinventé vaut plus de 100 milliards de dollars.Les cinq actions les plus performantes de l'Euro Stoxx 50Source: calculs Initié de la BourseLes cinq actions les plus performantes du S&P 500Source: calculs Initié de la BourseTop 5 européen sur 5 ansSource: BloombergTop 5 américain sur 5 ansSource: BloombergTop 5 européen sur 10 ansSource: BloombergTop 5 américain sur 10 ansSource: BloombergTop 5 européen sur 15 ansSource: BloombergTop 5 américain sur 15 ansSource: BloombergTop 5 européen sur 20 ansSource: BloombergTop 5 américain sur 20 ansSource: Bloomberg