Nous avons commencé le suivi d'Argen-x au début de cette année. Après une visite de l'entreprise de biotechnologie belgo-néerlandaise fondée en 2008 par trois anciens serviteurs d'Ablynx, un point s'imposait. La technologie de l'entreprise est basée sur deux anticorps de lama, mais Argen-x a recours à des anticorps traditionnels (plus grands), contrairement à Ablynx et ses nanocorps. À cet effet, elle a développé la plateforme technologique SIMPLE-antibody, complétée plus tard par des technologies prises en licence _ Nhance, ABDEG et POTELLIGENT _ qui améliorent l'action, le dosage et la production des anticorps. L'entreprise se concentre sur le développement d'anticorps pour la lutte contre le cancer et les maladies immunitaires. En matière de financement, elle recherche un point ...

Nous avons commencé le suivi d'Argen-x au début de cette année. Après une visite de l'entreprise de biotechnologie belgo-néerlandaise fondée en 2008 par trois anciens serviteurs d'Ablynx, un point s'imposait. La technologie de l'entreprise est basée sur deux anticorps de lama, mais Argen-x a recours à des anticorps traditionnels (plus grands), contrairement à Ablynx et ses nanocorps. À cet effet, elle a développé la plateforme technologique SIMPLE-antibody, complétée plus tard par des technologies prises en licence _ Nhance, ABDEG et POTELLIGENT _ qui améliorent l'action, le dosage et la production des anticorps. L'entreprise se concentre sur le développement d'anticorps pour la lutte contre le cancer et les maladies immunitaires. En matière de financement, elle recherche un point d'équilibre entre le développement clinique autonome aussi avancé que possible de molécules et des collaborations avec des partenaires. Parmi ses molécules propres, nous distinguons l'ARGX-110 et l'ARGX-111, deux anticorps utilisés contre le cancer, et l'ARGX-113, un anticorps auto-immun prometteur. L'objectif de l'ARGX-113 est de supprimer le plus vite possible les auto-anticorps en cas de flambée auto-immune (lorsque le système immunitaire attaque ses propres organes). La technique utilisée est applicable à toute maladie auto-immune. Des données intérimaires sur une étude de dosage de phaseI (plusieurs administrations) seront bientôt publiées et une étude de phaseII sur des patients souffrant de myasthénie, une maladie musculaire rare, sera lancée d'ici la fin 2016. L'ARGX-110 est un médicament relevant de l'immunologie cancéreuse dirigée sur une nouvelle cible (CD70) pour lequel des études de phase Ib sont en cours pour le cancer du sang et des tumeurs solides, avec des résultats attendus plus tard dans l'année. Une étude combinée phaseI/II sera lancée en parallèle cet été. L'ARGX-111 est développé contre les cancers métastatiques. Ce programme a déjà donné lieu à des résultats intermédiaires positifs, et un partenaire sera recherché au terme d'une étude de phaseIb. En avril, Argen-x a conclu un (très bel) accord avec AbbVie pour l'ARGX-115, un médicament préclinique dans le domaine de l'immunologie du cancer. Une réussite des études précliniques (1ersemestre 2018) pourrait rapporter 20millions USD supplémentaires, et si AbbVie prenait ensuite l'ARGX-115 en licence, les paiements d'étapes cliniques, réglementaires et commerciaux pourraient culminer à 625millions USD. En outre, des royalties à deux chiffres sur les ventes sont prévues. Pour les programmes développés avec des partenaires, une étude de phaseI est en cours pour l'ARGX-109, un anticorps anti-IL-6 concédé en licence à RuiYi et rebaptisé Gerilimzumab. Des collaborations sont également en cours avec Leo Pharma, Bayer et Shire. Après l'émission de 1,4million d'actions à 10,79EUR l'unité en janvier, entièrement souscrite par la célèbre société d'investissement américaine Federated Investors, et malgré l'accord conclu avec AbbVie, 30millions EUR ont à nouveau été récoltés début juin via l'émission de 2,7millions d'actions à 11,1EUR chacune. L'émission a été en grande partie souscrite par des investisseurs américains (notamment Perceptive Advisors et MPM). ConclusionL'évolution rapide du pipeline d'Argen-x, l'excellent contrat conclu avec AbbVie et l'entrée de plusieurs fonds anglo-saxons spécialisés sont prometteurs. La position de trésorerie confortable de plus de 100millions EUR couvre près de la moitié de la capitalisation boursière et permet d'accélérer la poursuite du développement autonome de l'ARGX-113 et de l'ARGX-110. Toutes ces bonnes nouvelles ne se reflètent pas suffisamment dans l'action, que nous reprenons dès lors en Sélection. Argen-x est donc un candidat au portefeuille modèle. Le climat boursier tumultueux pourrait être un allié. Mais le risque est naturellement supérieur à la moyenne! Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C