Argen-X est une entreprise biotechnologique belgo-néerlandaise qui a été fondée en 2008 par plusieurs anciens collaborateurs d'Ablynx. Ce n'est donc pas par hasard si la technologie d'Argen-X utilise des anticorps de lamas, bien qu'elle ne soit pas basée sur les nanocorps d'Ablynx, mais sur des anticorps plus grands. Pour cela, Argen-X a développé la plateforme technologique SIMPLE-antibody, complétée en 2011 et 2012 par des licences sur des technologies _ Nhance, ABDEG et POTELLIGENT _ qui améliorent encore la qualité des anticorps en matière d'action, de dosage et de production. Le modèle d'affaires recherche un équilibre financier entre le développement clinique indépendant de molécules aussi loin que possible et le financement partiel du développement par des collaborations avec des partenaires. La recherche se concentre sur le déve...

Argen-X est une entreprise biotechnologique belgo-néerlandaise qui a été fondée en 2008 par plusieurs anciens collaborateurs d'Ablynx. Ce n'est donc pas par hasard si la technologie d'Argen-X utilise des anticorps de lamas, bien qu'elle ne soit pas basée sur les nanocorps d'Ablynx, mais sur des anticorps plus grands. Pour cela, Argen-X a développé la plateforme technologique SIMPLE-antibody, complétée en 2011 et 2012 par des licences sur des technologies _ Nhance, ABDEG et POTELLIGENT _ qui améliorent encore la qualité des anticorps en matière d'action, de dosage et de production. Le modèle d'affaires recherche un équilibre financier entre le développement clinique indépendant de molécules aussi loin que possible et le financement partiel du développement par des collaborations avec des partenaires. La recherche se concentre sur le développement d'anticorps destinés à la lutte contre le cancer et les maladies immunitaires. Dès 2010, à peine douze mois après le démarrage des recherches, un premier candidat préclinique était sélectionné avec l'ARGX-10. Cette molécule _ un anticorps anti-IL-6 ; les IL-6 sont des protéines qui jouent un rôle dans le système immunitaire _ a entretemps été rebaptisée Gerilimzumab et concédée en licence à RuiYi en 2012. En 2015, Argen-X a perçu un premier paiement d'étape pour le démarrage d'une étude de phase I. En 2011 et 2012, deux études précliniques ont été lancées respectivement sur l'ARGX-110 et l'ARG-111, deux anticorps contre le cancer. Moyennant quelques rectifications pour l'ARGX-110, plusieurs études de phase Ib sont actuellement en cours pour les deux molécules, et des études de phase II devraient être lancées fin 2017. Argen-X recherche cependant un partenaire pour l'ARGX-111. L'ARGX-113 est la quatrième molécule en phase de développement clinique : cet anticorps auto-immune prometteur a délivré des résultats de sécurité positifs début 2016. Une étude de dosage est en cours, dont les résultats sont attendus à la mi-2016, et l'objectif est de démarrer une étude de phase II fin 2016. Enfin, il y a encore l'ARGX-115, un médicament préclinique dans le domaine de l'immunologie du cancer, avec des résultats attendus en juin. Sur le plan financier, Argen-X accomplit jusqu'à présent un parcours sans faute. Pour les premières grandes collectes de fonds après la fondation (12,5 millions EUR de " series A funding " en 2009 et 2010, et 32,5 millions EUR de " series B funding " en 2011 et 2013), on a fait appel à un groupe international d'investisseurs en capital-risque. En outre, Argen-X récolte régulièrement des subsides. L'entreprise a fait sont entrée en Bourse sur Euronext Bruxelles en juillet 2014, dans le cadre de l'émission de 4,91 millions d'actions à un cours d'introduction de 8,5 EUR par action (pour un total de 41,8 millions EUR). En 2012, un partenariat a été conclu avec le groupe britannique Shire pour le développement d'anticorps contre des maladies génétiques rares. Il en a résulté un premier candidat préclinique, avec paiement d'étape. Shire est manifestement intéressée par la technologie SIMPLE, car l'entreprise a souscrit à l'IPO pour 1,4 million d'actions (12 millions EUR), et le partenariat a été nettement étendu en échange d'un apport supplémentaire de 3 millions EUR en cash. Fin septembre 2015, Argen-X disposait de 44,6 millions EUR de liquidités. Mais l'entreprise a surpris en janvier dernier avec l'émission de 4 millions d'actions à 10,79 EUR par action, entièrement souscrite par Federated Investors, une des plus grandes sociétés d'investissement aux États-Unis. Des collaborations ont encore été conclues avec notamment Bayer, Leo Pharma et LLS (association contre la leucémie). ConclusionNous commençons le suivi d'Argen-X avec un conseil positif. L'entreprise biotech prometteuse a enregistré de gros progrès en quelques années. De plus, les partenariats peuvent être considérés comme une validation externe de la technologie. Les liquidités sont suffisantes pour accroître la valeur du portefeuille au cours des années à venir en livrant une première preuve de concept. Bien entendu, cette action est assortie du risque supérieur à la moyenne propre aux biotechnologies.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C