Ce dernier constat revient à enfoncer une porte ouverte. Si la patience est bien considérée comme une des principales vertus d'un bon investisseur, celle des actionnaires d'ArcelorMittal est effectivement mise à rude épreuve depuis de nombreuses années. L'action semblait relancée après les résultats 2014 et nous avons revu des cours aux alentours de 10 EUR. Mais elle est ensuite retombée en direction du plancher de 8 EUR du début cette année. Les résultats annuels du premier producteur d'acier au monde ont laissé une impression mitigée. La quantité d'acier expédié a augmenté de 3% (+3,4% au 4e trimestre), à 85,1 millions de tonnes. Les cash-flows opérationnels sous-jacents (EBITDA) ont progressé de 8,5% à 7,23 milliards USD, un niveau à peine supérieur au consensus de 7,19 milliards USD et aux prévisions propres du groupe d'au moins 7 milliards USD (abaissées de 8 milliards USD après les résultats semestriels). Cette hausse de 8,5% est intervenue malgré l'évolution négativ...