Nous suivons le holding norvégien Aker ASA depuis très longtemps. Nous le considérons comme un véhicule d'investissement dans le secteur de l'énergie. Au plus fort de la crise du secteur pétrolier et gazier (2015-2016), son actionnaire de référence, Kjell Inge Roekke (qui détient 67% des actions) n'a pas ménagé sa peine pour accroître la valeur du holding. Outre une scission (entreprises de services pétroliers Aker Solutions et Akastor), des investissements et a...