Il est incontestable que la décision du tribunal d'Amsterdam est une grosse déception pour le groupe d'assurances belge. Le tribunal n'a pas déclaré contraignant le règlement qu'Ageas, l'héritier juridique de Fortis, avait conclu en mars 2016 avec plusieurs groupes de défense des intérêts des anciens actionnaires Fortis. Le règlement en question prévoyait une compensation de 1,2 milliard d'euros à répartir entre les actionnaires ayant introduit une demande. Le montant dépendait cependant de deux éléments. D'une part, la période durant laquelle l'investisseur avait détenu ou acheté des actions, car trois périodes spécifi...