Le moment est venu, à mi-parcours, de faire une deuxième fois le point sur nos positions en options.
...

Le moment est venu, à mi-parcours, de faire une deuxième fois le point sur nos positions en options.Si Tesla laisse peu de monde indifférent, son action inspire davantage de critiques. C'est la raison pour laquelle nous avons échafaudé des stratégies baissières, qui se sont à plusieurs reprises révélées efficaces. Du fait du récent rebond des cours, toutefois, les positions les plus récentes sont en perte. Pas de panique: nous avons plusieurs mois devant nous.Nyrstar est largement représenté dans le portefeuille des investisseurs particuliers. Le titre n'a cependant pas procuré d'énorme satisfaction à ce jour. Nous nous sommes demandé si l'entreprise pourrait surprendre favorablement le marché sous peu. Avec nos options, nous avons misé sur deux chevaux simultanément. Pour l'heure, la version baissière est gagnante. Le call émis a perdu beaucoup de valeur parce que le cours demeure faible. Nous proposons de liquider la position et de mettre le bénéfice à l'abri. Le put émis a pris de la valeur. Attendons donc patiemment.L'action Umicore continue de surprendre. Son cours ne cessant d'augmenter, le titre est désormais onéreux. Nous proposons de le conserver, tout en le protégeant à l'aide d'un put. La valeur de ce contrat a évidemment quelque peu baissé, mais nous le conservons comme une assurance contre d'éventuelles déconvenues.Le call émis avait pour objectif d'accroître le rendement. Il convient de conserver les titres, en empochant une prime de 4 euros, soit près de 8%, au passage. Dans l'intervalle, le cours de l'action a continué de prendre de la hauteur, jusqu'à se positionner au-delà du prix d'exercice de 48 euros. En théorie, le call peut être exercé dès maintenant. Mais ce scénario ne se produira pas, car l'acheteur a déboursé 4 euros, si bien qu'il acterait actuellement une perte de 2 euros.Les détenteurs de titres Royal Dutch et Total viennent d'avoir une belle opportunité de mettre une partie de leurs bénéfices à l'abri, en émettant des options call couvertes. Les actions du secteur pétrolier devraient faire du surplace, ce qui serait favorable aux positions émises, la valeur temps, au moins, s'extrayant alors de la prime. Cela ne s'est pas encore produit, mais il est bien trop tôt pour s'en inquiéter.