Yingli Green avait entamé l'année sur les chapeaux de roue (+40% en janvier) dans la perspective d'un accroissement de la rentabilité à partir du 2etrimestre (pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2011). En dépit de cela, et de l'annonce d'accords de collaboration avec Datong Coal Mine Group et China National Nuclear pour la construction de centrales à énergie solaire en Chine, le groupe a vu ensuite son titre chuter lourdement. Les résultats annuels 2013 ont déçu, avec une perte nette plus lourde que prévu, à 2,05 USD par action. Par ailleurs, la nécessité de fonds de roulement a contraint le groupe à procéder à une augmentation de ca...

Yingli Green avait entamé l'année sur les chapeaux de roue (+40% en janvier) dans la perspective d'un accroissement de la rentabilité à partir du 2etrimestre (pour la première fois depuis le deuxième trimestre 2011). En dépit de cela, et de l'annonce d'accords de collaboration avec Datong Coal Mine Group et China National Nuclear pour la construction de centrales à énergie solaire en Chine, le groupe a vu ensuite son titre chuter lourdement. Les résultats annuels 2013 ont déçu, avec une perte nette plus lourde que prévu, à 2,05 USD par action. Par ailleurs, la nécessité de fonds de roulement a contraint le groupe à procéder à une augmentation de capital. Yingli a récolté 83 millions USD par l'émission de 25 millions de nouveaux titres (16% de dilution) à 3,5 USD l'action. Les résultats du 2etrimestre ont déçu, avec une perte nette par action de 0,26 USD (consensus à 0,11 USD). Les prévisions de volumes transportés en 2014 ont du reste été abaissées de 4 à 4,2 gigawatts (GW), à 3,6 à 3,8 GW. Au 3etrimestre, les volumes transportés se sont situés à 0,9 GW. Les nouveaux marchés émergents (Chine, Japon, Thaïlande) se sont accrus de 17% par rapport au 2etrimestre. Au Japon, la croissance est même ressortie à 30% (22% du total du groupe), et sur son marché domestique qu'est la Chine, les volumes ont progressé de 19% (27% du total du groupe). La croissance s'est accélérée du fait que l'Etat a relevé en septembre l'objectif de nouvelle capacité installée en 2014, de 10 à 13 GW. La Chine doit conserver ce rythme au cours des prochaines années pour réaliser l'objectif de 100 GW de capacité installée cumulée à l'horizon 2020. Sur les 9 premiers mois, Yingli a transporté 2,42 GW. Une répétition de la croissance sensible des dernières années ne pourra être réalisée car les attentes pour 2014 ont à nouveau baissé, entre 3,3 et 3,35 GW. En 2013, Yingli avait transporté 3,23 GW (+40% par rapport à 2012). Le chiffre d'affaires (CA) du 3etrimestre dernier a totalisé 551,5 millions USD, soit un repli de 0,8% par rapport au trimestre précédent. Le redressement de la marge bénéficiaire brute est un élément positif : de 15,6% à 20,9% et nettement plus que la fourchette attendue de 15 à 17%. Au 4etrimestre, Yingli espère une marge de bénéfice brute comprise entre 15 et 17%. La part accrue de la Chine dans le CA comprime les prix de vente réalisés, mais récemment, la forte demande a soutenu le niveau de prix. Le bénéfice opérationnel (EBIT) s'est finalement malgré tout coloré de noir : +32,5 millions USD, soit 5,9% de marge d'EBIT. Au 2etrimestre, l'EBIT s'est élevé à -13,9 millions USD. Par action, la perte nette a reculé de -0,26 USD à -0,11 USD (contre -0,25 USD l'an dernier). La position nette d'endettement demeure un point d'attention mais elle baisse doucement : de 2,56 à 2,37 milliards USD en l'espace d'une année.ConclusionDepuis le rapport du 3{+e} trimestre, l'action Yingli a baissé à son plus faible niveau depuis avril 2013. Les analystes prévoient en 2015 un bénéfice net de 0,08 USD par action. Nous relevons le conseil - après la forte baisse - en raison de l'amélioration des résultats et de la dette, mais aussi des perspectives encourageantes à long terme. Le risque est cependant élevé !Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1C