X-Fab ayant investi, au cours du dernier cycle baissier, dans l'accroissement de ses capacités de production et de son efficacité, il a achevé le 2e trimestre sur d'excellents chiffres et pu revoir ses prévisions à la hausse.
...

X-Fab ayant investi, au cours du dernier cycle baissier, dans l'accroissement de ses capacités de production et de son efficacité, il a achevé le 2e trimestre sur d'excellents chiffres et pu revoir ses prévisions à la hausse. Le groupe profite de la vigoureuse croissance de la plupart de ses marchés, dont les secteurs automobile et de l'électronique médicale. Sa clientèle s'étoffe et plusieurs de ses projets ont atteint la phase de production. Il a dès lors clos le semestre sur un chiffre d'affaires (CA) de 161 millions de dollars, soit 35,5% de plus qu'un an auparavant et 4% de plus qu'au 1er trimestre. Le bénéfice opérationnel (Ebitda) ajusté s'est établi à 43,3 millions de dollars (+100%), ce qui représente une marge de 26,7%. Ce chiffre est toutefois faussé car le groupe, qui possède une usine au Texas, a perçu une subvention "corona"; sans elle, la marge d'Ebitda se serait établie à 21,1%, ce qui reste supérieur aux 17% à 21% pronostiqués. Le bénéfice net a atteint au 2e trimestre 26,7 millions de dollars, soit 0,20 dollar par action, contre -0,05 dollar un an plus tôt (0,30 dollar après six mois). Les nouvelles commandes ont augmenté de 110%, à 209,1 millions de dollars - la pénurie mondiale de semi-conducteurs allongeant les délais de livraison, les clients passent des commandes plus importantes. Notons l'excellente performance de la division carbure de silicium, dont les ventes se sont envolées de 44%, à 7,2 millions de dollars, au 2e trimestre. Elles ne représentent certes que 4,4% du CA consolidé, mais l'activité est prometteuse. Le carbure de silicium est un semi-conducteur très résistant, dont les propriétés thermiques et électriques permettent d'accroître l'autonomie des voitures électriques et de réduire le temps de charge des batteries de stockage. X-Fab vise pour le 3e trimestre un CA de 162-170 millions de dollars (consensus: 156 millions). Au centre de cette fourchette correspond une croissance de 27% en glissement annuel. La marge d'Ebitda escomptée se situe entre 18% et 22% (consensus: 20,6%). Les prévisions annuelles ont été une nouvelle fois relevées; la direction vise désormais un CA de 640-660 millions de dollars, contre 610-630 millions précédemment (611 millions). Le point médian des 21,5-23,5% de marge d'Ebitda escomptés correspond à un Ebitda de 146 millions de dollars, 25 millions de plus que le consensus. Si les lignes de production sont pleinement utilisées, le CA pourrait atteindre 750 millions de dollars en 2022. X-Fab investit 85 millions de dollars dans l'extension de ses usines en Malaisie et en France, des mesures qui ne ressortiront toutefois leurs effets que dans 18 mois. Il cherche à atteindre d'ici à 2026 un CA de 1 milliard de dollars et une marge d'Ebitda de 27%. Sa trésorerie nette atteignait 146 millions de dollars au terme du 1er semestre, contre 130 millions fin mars. Le CA étant bien au-dessus du seuil de rentabilité, les cash-flows sont positifs et la trésorerie devrait s'étoffer davantage encore au cours des trimestres qui viennent.X-Fab profite pleinement de la conjoncture, mais l'action a légèrement reculé depuis le sommet atteint début août. Une partie de la reprise n'est toutefois que temporaire (stocks). Les capacités de production sont presque entièrement utilisées et les effets des nouvelles expansions ne se feront pas sentir avant 18 mois - d'ici là, le cycle pourrait s'être inversé. A 1,7 fois la valeur comptable et 7 fois l'Ebitda prévus pour 2021, le titre est correctement valorisé. A conserver. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 9 eurosTicker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCode ISIN: BE0974310428Capit. boursière: 1,2 milliard EURC/B 2020: 90 C/B attendu 2021: 21,4Perf. cours sur 12 mois: +176,1%Perf. cours depuis le 01/01: +82,9%Rendement du dividende: -