Grâce au décalage entre commandes et livraisons, le chiffre d'affaires (CA) s'est assez bien maintenu au 2e trimestre. Mais le troisième sera moins bon et les incertitudes sont nombreuses. Le CA a chuté de 10% sur une base annuelle, à 118,8 millions de dollars (X-FAB est cotée à Paris, mais fait rapport en dollar), et de 6% en glissement trimestriel. La direction misait sur 118-128 millions de dollars.
...

Grâce au décalage entre commandes et livraisons, le chiffre d'affaires (CA) s'est assez bien maintenu au 2e trimestre. Mais le troisième sera moins bon et les incertitudes sont nombreuses. Le CA a chuté de 10% sur une base annuelle, à 118,8 millions de dollars (X-FAB est cotée à Paris, mais fait rapport en dollar), et de 6% en glissement trimestriel. La direction misait sur 118-128 millions de dollars. Un peu plus de la moitié des semi-conducteurs que le groupe développe et produit en sous-traitance sont destinés au secteur automobile, qui forme, avec l'industrie et la médecine, son principal débouché. Le secteur de la grande consommation représente toujours près de 25% du CA consolidé, mais il est progressivement allégé. Plusieurs usines automobiles ont interrompu leur production au cours des deux premiers trimestres, ce qui affectera particulièrement les chiffres du troisième. Entre avril et juin, les ventes ont cédé 1% en glissement annuel et 10% en glissement trimestriel, à 61,6 millions de dollars - les constructeurs ont d'abord voulu réduire leurs stocks. Le CA des applications industrielles (23,3 millions) a augmenté de 2% en un an, celui de la division médicale, de 15%, à 7,3 millions. A 92,7 millions de dollars, le CA des trois principaux pôles est donc plus élevé qu'un an auparavant, et de 4% inférieur seulement à celui du 1er trimestre. La baisse du CA consolidé est donc entièrement imputable à la Grande consommation, dont les ventes ont dégringolé de 34%, à 25,9 millions de dollars, en raison des fortes pressions sur les prix. Il y a un an, la vente de droits de propriété intellectuelle avait rapporté trois millions de dollars (revenu non récurrent). Le 3e trimestre ne sera pas facile. Le CA prévisionnel (91-97 millions) est très inférieur au consensus (122,6 millions). Le nombre de nouvelles commandes s'est tassé d'un quart, à 99,5 millions de dollars, sur 12 mois. Le cash-flow opérationnel brut (avant amortissements et charges d'intérêt; Ebitda) a, lui, bondi de 35%, à 15,9 millions de dollars, grâce à la baisse des dépenses (personnel, déplacements, électricité). La marge d'Ebitda est dès lors passée à 13,4%, contre 5%-9% escomptés et 8,9% en 2019. Net, X-FAB a perdu 5,9 millions de dollars. La cyber-attaque de juillet a paralysé tous ses systèmes informatiques en Allemagne, en France, aux Etats-Unis et en Malaisie, et contraint ces sites à avancer la date de leur fermeture annuelle; sur le plan opérationnel, seules quelques commandes en seront retardées. Le taux d'utilisation de l'appareil de production est passé de 72% au 1er trimestre à un dérisoire 60%. X-FAB ayant réduit ses investissements (-64%) et ses dépenses de recherche et développement (-28%), et bénéficié d'aides publiques, sa trésorerie s'est accrue de 15% sur une base trimestrielle, à 191,6 millions de dollars. La récente dépréciation du billet vert n'est pas une bonne chose pour qui perçoit ses revenus en dollar et paie de nombreux frais fixes en euro, mais la part de l'euro dans le CA total est passée de 24% à 32% sur 12 mois.L'automobile reste le principal débouché de X-FAB. Or malgré une légère reprise, la visibilité demeure très faible. Le CA est inférieur au seuil de rentabilité, et le restera jusqu'en fin d'année au moins. A 0,7 fois la valeur comptable, la valorisation est donc justifiée, mais sa trésorerie nette et sa présence sur plusieurs marchés de croissance (5G, robotique, véhicules électriques) font de X-FAB une valeur intéressante. Nous attendrions. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 2,86 eurosTicker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCode ISIN: BE0974310428Capit. boursière: 375 millions EURC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -32%Perf. cours depuis le 01/01: -31%Rendement du dividende: -