Bénéficiant de la demande exceptionnellement élevée de semi-conducteurs, X-Fab a tourné à plein régime, au 1er trimestre. Mais comme l'entreprise ne peut produire plus que ne le permettent actuellement ses capacités, son potentiel de croissance sera bientôt épuisé. C'est pourquoi elle accélère la transformation de son usine de fabrication de puces en France. Elle accroît en parallèle la capacité de ses usines en Malaisie (Sarawak) et aux Etats-Unis (Texas). Afin d'éviter à terme une situation de surcapacité, elle a déjà négocié avec ses principaux clients des contrats à long terme assortis d'une obligation d'achat. X-Fab anticipe par ailleurs que ses clients vont augmenter leurs stocks, la pandémie et la crise de semi-conducteurs qui en a découlé l...

Bénéficiant de la demande exceptionnellement élevée de semi-conducteurs, X-Fab a tourné à plein régime, au 1er trimestre. Mais comme l'entreprise ne peut produire plus que ne le permettent actuellement ses capacités, son potentiel de croissance sera bientôt épuisé. C'est pourquoi elle accélère la transformation de son usine de fabrication de puces en France. Elle accroît en parallèle la capacité de ses usines en Malaisie (Sarawak) et aux Etats-Unis (Texas). Afin d'éviter à terme une situation de surcapacité, elle a déjà négocié avec ses principaux clients des contrats à long terme assortis d'une obligation d'achat. X-Fab anticipe par ailleurs que ses clients vont augmenter leurs stocks, la pandémie et la crise de semi-conducteurs qui en a découlé leur ayant servi de leçon. Les contrats prévoient également un ajustement annuel des prix, pour couvrir la hausse des coûts. X-Fab a annoncé que ses capacités de production pour 2023 et 2024 sont déjà entièrement réservées et que dès lors, elle atteindrait deux ans plus tôt qu'annoncé au départ, les objectifs fixés pour 2026: un CA de 1 milliard de dollars et une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) d'au moins 30% (initialement, 27%).X-Fab s'attend pour l'exercice 2022 à réaliser un CA compris entre 750 et 815 millions de dollars - s'il atteint le milieu de cette fourchette, il se sera accru de 19% en glissement annuel - et à ce que la marge d'Ebitda se situe entre 21 et 25%. Au vu des résultats du 1er trimestre, l'entreprise est sur la bonne voie. Comme ses fournisseurs sont basés principalement aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, elle est peu affectée par les récents confinements en Chine. Entre janvier et mars, elle a vu son CA progresser de 15% en glissement annuel, à 178,7 millions de dollars, conformément à ses prévisions (175-185 millions). L'Ebitda s'étant accru d'autant, à 41 millions de dollars, la marge est restée stable, à 23%. Les commandes honorées au 1er trimestre n'incluaient pas encore les augmentations de prix. L'effet de la répercussion de la hausse des coûts de production sur ceux-ci ne sera visible que dans les résultats des prochains trimestres. Les prises de commandes ont augmenté de 13%, à 239,3 millions de dollars. Ensemble, les trois activités clés de X-Fab ont dégagé 145 millions de dollars (+16,2%), ou 81% du CA consolidé; 90 millions (+7,4%) générés par l'automobile, 41 millions (+27,8%) par le pôle industriel et 14 millions (+58%) par la division médicale. Le CA des semi-conducteurs en carbure de silicium a doublé, à 12 millions de dollars, celui de l'activité de prototypage s'est accru de 30%, à 24,6 millions. Pour le trimestre en cours, X-Fab vise un CA compris entre 170 et 180 millions de dollars et une marge d'Ebitda de l'ordre de 20 à 24%. Rappelons qu'elle rapporte ses chiffres en dollars mais est cotée en euros sur Euronext Paris. En raison d'une hausse des dépenses d'investissement, la trésorerie est passée de 290,2 millions de dollars fin décembre à 259,3 millions fin mars. La dette ayant légèrement augmenté, la trésorerie nette a baissé, de 163,7 à 129,9 millions de dollars, ou environ 1 dollar par action.Evoluant à contre-courant du marché, l'action a gagné près d'un cinquième de sa valeur au cours du mois dernier. Elle se négocie à 10 fois les bénéfices, 1,2 fois la valeur comptable et 4,3 fois l'Ebitda escomptés en2022, ce qui, au regard de la croissance attendue ces prochaines années, n'est pas trop cher. A moins de 8 euros actuellement, elle est digne d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 7,41 eurosCode ISIN: BE0974310428Ticker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCapit. boursière: 1 milliard EURC/B 2021: 11,5C/B attendu 2022: 10Perf. cours sur 12 mois: -1%Perf. cours depuis le 01/01: -21%Rendement du dividende: -