L'or et l'argent se sont appréciés de 19 et 16% respectivement en 2019. Ce n'est peut-être pas spectaculaire par rapport à certains indices boursiers, mais l'or a connu son meilleur cru depuis 2010 et le palladium a même atteint un niveau record. Wheaton Precious Metals (WPM) a profité de cette évolution. Ses contrats de streaming lui donnent droit, en échange d'injections de capitaux d'une durée donnée, à un pourcentage de la production future d'une mine de métaux précieux, à un prix prédéterminé. WPM a pour l'heure 19 accords de livraison, conclus avec des groupes miniers situés en Amérique et en Europe. Il finance par ailleurs neuf projets qui n'en sont encore qu'au stade du développement. Il récolte aujourd'hui les bénéfices des 900 millions...

L'or et l'argent se sont appréciés de 19 et 16% respectivement en 2019. Ce n'est peut-être pas spectaculaire par rapport à certains indices boursiers, mais l'or a connu son meilleur cru depuis 2010 et le palladium a même atteint un niveau record. Wheaton Precious Metals (WPM) a profité de cette évolution. Ses contrats de streaming lui donnent droit, en échange d'injections de capitaux d'une durée donnée, à un pourcentage de la production future d'une mine de métaux précieux, à un prix prédéterminé. WPM a pour l'heure 19 accords de livraison, conclus avec des groupes miniers situés en Amérique et en Europe. Il finance par ailleurs neuf projets qui n'en sont encore qu'au stade du développement. Il récolte aujourd'hui les bénéfices des 900 millions de dollars (USD) investis en 2018 dans des contrats de streaming. Les mines Antamina, de Glencore, et Peñasquito, de Goldcorp, lui livrent de l'argent. WPM reçoit également l'or de la mine de cuivre Salobo, de Vale. Il perçoit un quart de la production d'or de San Dimas et détient une participation de 10% dans First Majestic, le propriétaire de ce site. La conclusion d'un nouveau contrat avec Sibanye Stillwater mérite également d'être soulignée. Stillwater et East Boulder lui livreront or et palladium ces prochaines années; à l'époque de la signature de ce dernier contrat, à l'été 2018, l'once troy de palladium valait 940 USD, contre plus de 2.000 USD aujourd'hui.La diversification dans le cobalt ne convainc en revanche pas encore. Un contrat conclu avec Vale prévoit la livraison, à partir de 2021, de 42,4% de la production de cobalt de la mine de nickel Voisey Bay: bien qu'il n'ait pas encore pris effet, WPM a dû acter une dépréciation substantielle sur ce contrat en raison de la chute du cours du cobalt. Les prix de vente moyens de l'or et de l'argent ont, eux, augmenté de 21 et 16% respectivement au 3e trimestre. Le chiffre d'affaires consolidé a bondi de plus de 20% en un an, à 223,6 millions USD, au 3e trimestre (ventilation des ventes: 62,3% d'or, 34,3% d'argent, 3,4% de palladium). Le bénéfice net ajusté s'est accru de 107%, à 72,7 millions USD. En raison des tensions sociales à Peñasquito, restée fermée 17 jours, la production prévisionnelle d'argent a été revue de 22,5 à 21 millions d'onces troy, contre 24 millions en 2018; mais la production s'élève déjà à 16,5 millions d'onces sur trois trimestres. L'exercice 2019 sera une année record pour la production d'or. Les prévisions ont été relevées de 385.000 à 390.000 onces troy grâce à Salobo (compteur juste inférieur à 300.000 onces après neuf mois). Fort des expansions planifiées et de nouveaux contrats, WPM vise une production annuelle moyenne de 750.000 onces troy d'équivalent or entre 2019 et 2023. Le cash-flow disponible, négatif au début de 2019 en raison des investissements élevés, atteint 475,9 millions USD au terme du 3e trimestre. La dette nette a par conséquent chuté de près de 15% entre juillet et septembre, à 862 millions USD. Le groupe a l'intention de la résorber complètement d'ici à la fin de 2021.Son endettement était le talon d'Achille de WPM, mais la hausse des cours des métaux précieux et l'accélération des flux de trésorerie qui en a résulté l'ont considérablement réduit. Cette tendance va sans doute se prolonger, ce qui permettra au groupe d'investir davantage. Le modèle d'affaires a fait ses preuves et, compte tenu du cours décidément élevé du palladium et de l'orientation prise par l'or et l'argent, l'action reste attrayante.Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 27,73 dollarsMarché: NYSETicker: WPM USCode ISIN: CA8283361076Capit. boursière: 12,4 milliards USDC/B 2019: 59C/B attendu 2020: 32Perf. cours sur 12 mois: +48%Perf. cours depuis le 01/01: -6%Rendement du dividende: 1,3%