Son modèle économique impose à Wheaton Precious Metals ("WPM") de signer régulièrement des contrats d'achat avec les groupes miniers. La direction doit en effet garantir un approvisionnement suffisant en or, argent et autres métaux. Les extensions et prolongations de contrats sont bien entendu l'option la plus logique. Mais pour croître et compenser l'épuisement naturel des mines, il est aussi nécessaire d'en signer de nouveaux. Celui conclu début juillet avec Sibanye Stillwater s'inscrit dans ce cadre. En échange d'une avance de 500 millions de dollars, WPM a droit à la totalité de la production d'or et une partie de la production de palladium des mines de Stillwater et d'East Boulder (Montana, Etats-Unis). La production annuelle moyenne attendue sur...

Son modèle économique impose à Wheaton Precious Metals ("WPM") de signer régulièrement des contrats d'achat avec les groupes miniers. La direction doit en effet garantir un approvisionnement suffisant en or, argent et autres métaux. Les extensions et prolongations de contrats sont bien entendu l'option la plus logique. Mais pour croître et compenser l'épuisement naturel des mines, il est aussi nécessaire d'en signer de nouveaux. Celui conclu début juillet avec Sibanye Stillwater s'inscrit dans ce cadre. En échange d'une avance de 500 millions de dollars, WPM a droit à la totalité de la production d'or et une partie de la production de palladium des mines de Stillwater et d'East Boulder (Montana, Etats-Unis). La production annuelle moyenne attendue sur la prochaine décennie est de 14.500 onces troy. La quantité de palladium livré sera dégressive. WPM a droit à 4,5% de la production à concurrence de 375.000 onces, un niveau qui ne devrait être atteint qu'en 2031. Ensuite, la part de WPM retombe à 2,25% jusqu'à 550.000 onces. Sur la base des prévisions de production actuelles, 29.000 onces troy de palladium reviendront en moyenne au groupe chaque année jusqu'à 2028. Outre l'avance, WPM versera dans une première phase 18% du prix spot en vigueur pour les deux métaux précieux. Le groupe prévoit pour 2018 une production de 355.000 onces d'or, 22,5 millions d'onces d'argent et 10.400 onces de palladium. Une croissance organique est également attendue. L'extension de Pyrite Leach près de Peñasquito (Mexique) est terminée et son exploitant Goldcorp a mis en service la mine avec deux trimestres d'avance sur les prévisions. Elle devrait ainsi produire un million d'onces d'or et 44 millions d'onces d'argent supplémentaires. Un autre pôle de croissance potentiel est la mine de cuivre Salobo (Brésil), qui assure trois quarts de la production d'or de WPM. Son exploitant, Vale, devrait donner le feu vert à l'extension de la mine avant la fin du mois d'octobre. Le projet de Rosemont (cuivre, Arizona) pourrait également être porteur de croissance très bientôt. En plus des 112.000 tonnes de concentré de cuivre, son propriétaire, Hudbay Minerals, va également en extraire 2,7 millions d'onces d'argent et 16.100 onces d'or. Les prévisions de production pour la période 2018 à 2023 font état d'une moyenne de 385.000 onces d'or, 25 millions d'onces d'argent et 27.000 onces de palladium; 2,1 millions de livres de cobalt viendront s'y ajouter à partir de 2021. WPM avait 92,7 millions de dollars en caisse au terme du premier semestre; 40 millions ont été affectés au versement du dividende le mois dernier. L'endettement s'élève à 956,5 millions de dollars. Compte tenu des cash-flows opérationnels, le contrat avec Sibanye Stillwater portera la position nette d'endettement à environ 1,3 milliard de dollars cette année, soit un taux d'endettement de 25%. Aucune nouvelle information n'a été communiquée concernant le litige qui oppose WPM aux autorités fiscales canadiennes. Récemment, la Cour canadienne de l'impôt a donné gain de cause à Cameco dans une affaire similaire (prix de transfert). C'est de bon augure pour WPM. A court terme, WPM est tributaire des cours des métaux précieux, sur lesquels il n'a aucune influence. En concluant de nouveaux contrats de streaming, le groupe garantit cependant la croissance opérationnelle nécessaire sans mettre en péril sa santé financière. WPM affiche de plus une valorisation inférieure à celle de concurrents comme Franco-Nevada et Royal Gold. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 17,67 dollarsMarché : New York Stock ExchangeTicker : WPM USCode ISIN : CA8283361076Capit. boursière : 8 milliards USDC/B 2017 : 26C/B attendu 2018 : 33Perf. cours sur 12 mois : -11%Perf. cours depuis le 01/01 : -4,5%Rendement du dividende : 2%