Actif à ses débuts, en 1998, dans les logiciels, le chinois Tencent n'a pas tardé à déceler le potentiel qu'offre l'Internet mobile. Il s'est dès 2003 diversifié dans les jeux en ligne et, deux ans plus tard, dans les réseaux sociaux et le commerce virtuel. Mais l'initiative la plus déterminante fut peut-être la création, en 2011, de l'application de messagerie mobile WeChat, qui s'est, depuis, muée en une plateforme permettant de tout faire: jouer, commander, s'informer, regarder la TV, réserver, téléphoner... S'exprimant à l'occasion de la Trends Summer University, Johan Thijs, le CEO de KBC, a indiqué que WeChat "donne une idée de ce que sera notre futur"; il a créé un écosystème dont le client n'a ni le besoin, ni l'envie, de sortir, ôtant toutes...