Opérateur de niche, X-Fab conçoit et produit des semi-conducteurs en sous-traitance pour divers secteurs. L'automobile représente un peu plus de 50% de son chiffre d'affaires (CA), l'industrie 17%, la médecine 6% et la grande consommation (électronique) 25%, mais la contribution de cette activité non stratégique au CA va continuer à baisser.
...

Opérateur de niche, X-Fab conçoit et produit des semi-conducteurs en sous-traitance pour divers secteurs. L'automobile représente un peu plus de 50% de son chiffre d'affaires (CA), l'industrie 17%, la médecine 6% et la grande consommation (électronique) 25%, mais la contribution de cette activité non stratégique au CA va continuer à baisser.Les six sites de production du groupe (Etats-Unis, France, Malaisie) ont tourné au ralenti, mais sans fermer, pendant la crise. Même si les ventes mondiales de voitures ont chuté de plus de 25%, les répercussions de la situation sur le secteur automobile n'étaient pas encore tangibles au 1er trimestre - deux à trois mois séparent la commande de la livraison, ce qui donne une assez bonne idée du CA du trimestre à venir, mais pas plus. Le carnet de commandes a bondi au 1er trimestre de 27% en base annuelle, à 148,2 millions de dollars, avant de s'effondrer au début du 2e trimestre (de 20%, même, en avril). La plupart des usines automobiles ont chômé pendant deux mois en moyenne, une situation que compensera dans une certaine mesure, mais jamais entièrement, l'accélération de la production ces prochains mois. Les conséquences du confinement resteront en partie visibles au 3e trimestre. Une note positive, toutefois: le marché automobile chinois, le plus grand au monde, repart. Les résultats du 1er trimestre sont largement conformes aux prévisions. Le CA a atteint 126,9 millions de dollars, soit 3% de moins en un an, mais dans la fourchette prévisionnelle de 125-132 millions. La production de semi-conducteurs pour le secteur automobile, dont la société-soeur Melexis est le principal client, a augmenté de 7%, à 68,3 millions. La branche industrielle a cédé 8% en raison d'une correction des stocks chez un grand client. Etonnamment, le CA du pôle médical a reculé de 4%. En cause: le lancement d'une nouvelle ligne de produits, qui devrait cependant contribuer largement à la croissance au 2e trimestre. Les ventes de produits de grande consommation ont chuté de 17%. L'étoffement des stocks a rendu la marge sur le bénéfice opérationnel de 13,7% supérieure aux attentes. La dévaluation du ringgit malaisien par rapport au dollar a provoqué une perte de change de 4,8 millions de dollars, si bien que le groupe a achevé le trimestre sur une perte nette de 6,7 millions de dollars. La direction prévoit pour l'exercice un CA de 118 à 128 millions de dollars, ce qui est inférieur au seuil de rentabilité (138-140 millions). La croissance de 10% du CA initialement pronostiquée n'est évidemment plus à l'ordre du jour, et l'année se soldera très probablement par une perte nette. La trésorerie s'établissait fin mars à 167 millions de dollars, contre 207 millions 12 mois plus tôt. Les investissements ont pourtant chuté de 60%, à 9,6 millions de dollars, en rythme annuel au 1er trimestre. Ils resteront très limités jusqu'en décembre. Les installations actuelles permettent de réaliser un CA d'un milliard de dollars.Très cyclique, X-Fab doit attendre la reprise de l'activité sur ses marchés et en particulier, dans le secteur automobile. Aussi longtemps que le seuil de rentabilité ne sera pas atteint, les frais fixes engendreront des pertes - ce qui, compte tenu de l'importance de la trésorerie, ne pose pas de problème pour l'instant. X-Fab sera bien positionné quand l'économie redémarrera. A 0,7 fois la valeur comptable, son cours intègre déjà bien des mauvaises nouvelles, ce qui n'exclut toutefois pas une autre correction. Nous attendrions. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 3,01 eurosTicker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCode ISIN: BE0974310428Capit. boursière: 400 millions EURC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -38%Perf. cours depuis le 01/01: -28%Rendement du dividende: -