Vestas peine à tirer profit de l'accélération de la demande de turbines éoliennes. Elle a expédié au 2e trimestre pour 3,4 GW de capacité, contre 5,7 GW commandés. L'étoffement, à 31 milliards d'euros, du carnet de commandes, confirme la position de leader qu'occupe Vestas dans son secteur. Mais ces résultats records ne suffisent pas à satisfaire l'actionnaire: le chiffre d'affaires (CA) a cédé 6% et le bénéfice opérationnel (Ebit), chuté de plus de 50%, au 2e trimestre, au détriment des marges. La marge d'Ebit est ainsi passée de 11,5% à 6%, ce qui n'a rien d'anecdotique.
...