Cette ancienne valeur de portefeuille affiche encore 25% de moins que fin 2015. La principale explication réside dans l'augmentation jusqu'ici décevante des ventes d'Orkambi, le deuxième produit _ après Kalydeco _ contre les mutations génétiques responsables de la mucoviscidose. Orkambi est un médicament combinant potentiateur (Kalydeco) et correcteur (Lumacaftor; VX809) utilisé dans le traitement de la forme homozygote de la mutation F508del. Celle-ci est présente chez 8.500patients de plus de 12ans aux USA et 12.500patients en Europe. Le produit a été lancé en juillet 2015. Le chiffre d'affaires (CA) réalisé aux 3e et 4etrimestres, respect...

Cette ancienne valeur de portefeuille affiche encore 25% de moins que fin 2015. La principale explication réside dans l'augmentation jusqu'ici décevante des ventes d'Orkambi, le deuxième produit _ après Kalydeco _ contre les mutations génétiques responsables de la mucoviscidose. Orkambi est un médicament combinant potentiateur (Kalydeco) et correcteur (Lumacaftor; VX809) utilisé dans le traitement de la forme homozygote de la mutation F508del. Celle-ci est présente chez 8.500patients de plus de 12ans aux USA et 12.500patients en Europe. Le produit a été lancé en juillet 2015. Le chiffre d'affaires (CA) réalisé aux 3e et 4etrimestres, respectivement 130,8millions USD et 219,9millions USD, était finalement supérieur aux prévisions, mais la croissance presque nulle au premier trimestre (223millions USD) a déçu, car un nombre plus important de patients que prévu (15%) arrêtent le traitement dans les trois mois en raison des effets secondaires. Vertex a formulé des prévisions annuelles décevantes pour Orkambi: 1 à 1,1milliard USD de CA, contre un consensus de 1,3milliard USD (et même de 1,6milliard USD fin 2015). Le constat que fin mars _ seulement neuf mois après l'approbation _ 65% du groupe cible (5500patients sur un total de 8500) ont démarré un traitement reste cependant impressionnant, et Vertex table même d'ici fin 2016 sur 90%. La contribution de l'Europe (CA de 9millions USD au premier trimestre) est pour l'heure limitée à l'Allemagne, mais à partir de 2017, le CA augmentera sensiblement. On attend encore pour Orkambi des ventes à hauteur d'au moins 4milliards USD. Ce qui est positif, c'est que la FDA, l'agence américaine des médicaments, a accepté une demande d'approbation accélérée en vue de traiter des patients de six à onze ans (groupe cible de 2500patients); sa décision devrait être connue au 4etrimestre. Le CA du produit Kalydeco (groupe cible de 4000 patients) s'est élevé au premier trimestre à 171millions USD, soit +31% par rapport au premier trimestre 2015, mais -5,5% par rapport au dernier trimestre. Le chiffre d'affaires annuel attendu a été relevé, de 670 à 690millions USD à 685 à 705millions USD. Vertex nourrit encore l'ambition, à terme, d'arriver à au moins 90% du groupe cible de la mucoviscidose de 75.000patients en Amérique du Nord, Europe et Australie. Cela exige cependant qu'une percée soit observée chez les patients atteints de la mutation hétérozygote F508del (17.000patients), laquelle est plus difficile à traiter. À partir du second semestre, Vertex essaiera des triples combinaisons (correcteurs VX-152/VX-440/potentiateur Kalydeco et correcteur VX661). Vertex envisage également d'accroître l'efficacité chez les groupes cibles existants. Les premiers résultats sont attendus début 2017, avec un lancement possible sur le marché en 2018. Vertex conserve une avance d'un an sur les études menées par son concurrent Galapagos et son partenaire AbbVie. ConclusionMalgré les chiffres décevants pour Orkambi et la concurrence plus vive, la position de leadership de Vertex Pharmaceuticals dans la mucoviscidose est assurée pour les prochaines années. L'action reste cependant chère, à 20fois le bénéfice escompté pour 2017. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B