L'actionnaire vient de vivre un vendredi noir, sanctionné par une chute historique (-27,5%) du cours, pour un volume record d'actions négociées - 135 millions de titres, contre une moyenne qui n'atteint normalement pas 8 millions par jour. Lors de l'annonce des résultats du trimestre précédent, début novembre, le cours avait dégringolé de 9,7%; il s'agissait, là déjà, de la plus mauvaise performance journalière du groupe issu de la fusion réalisée en 2015. A ses commandes, Bernardo Hees n'a désormais d'autre choix que de sortir l'artillerie lourde. C'est une mauvaise nouvelle également pour Berkshire Hathaway (Warren Buffett) et 3G Global Food Holding (des actionnaires brésiliens ...