Notre récente acquisition pour le portefeuille modèle a présenté ses résultats annuels pour 2014 fin avril. Et ceux-ci sont positifs. La seule centrale hydroélectrique en service, Rodeio Bonito, au Brésil -depuis 2009, avec une capacité de 15 mégawatts (MW) -, a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 4,4 millions EUR. Le CA du groupe s'est ainsi établi à 4,5 millions EUR, en baisse de 1% par rapport à 2013. La dépréciation du real brésilien (BRL) par rapport à l'EUR (-9%) a été en grande partie compensée par une augmentation de 7% du prix de vente de l'électricité. Rodeio bénéficie d'un système de quantité garantie d'électricité vendue indépendante de la production effective. E...

Notre récente acquisition pour le portefeuille modèle a présenté ses résultats annuels pour 2014 fin avril. Et ceux-ci sont positifs. La seule centrale hydroélectrique en service, Rodeio Bonito, au Brésil -depuis 2009, avec une capacité de 15 mégawatts (MW) -, a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 4,4 millions EUR. Le CA du groupe s'est ainsi établi à 4,5 millions EUR, en baisse de 1% par rapport à 2013. La dépréciation du real brésilien (BRL) par rapport à l'EUR (-9%) a été en grande partie compensée par une augmentation de 7% du prix de vente de l'électricité. Rodeio bénéficie d'un système de quantité garantie d'électricité vendue indépendante de la production effective. En 2013, le gouvernement a cependant décidé qu'en cas d'extrême sécheresse, les centrales hydroélectriques devraient contribuer au déficit de production. Une décision qui avait déjà coûté 0,4 million EUR à Velcan en 2013. Ce montant a atteint 1 million EUR en 2014. Des économies ont permis de limiter le recul des cash-flows opérationnels (EBITDA) à 0,4 million EUR, l'EBITDA s'établissant de 2,7 millions EUR. Il a même progressé, au niveau du groupe, de 61% à 1,9 million EUR. Rodeio affichant un niveau de production systématiquement inférieur aux prévisions ces dernières années, la quantité garantie d'électricité vendue a été réduite de 5% à 8,35 MW pour 2015. Velcan prévoit une nouvelle réduction de 5% pour 2016. En revanche, le contrat d'achat pour Rodeio - période de 2013 à 2016 - prévoit une indexation annuelle attendue de 5%. La perte nette de 4,1 millions EUR en 2013 s'est transformée en un bénéfice net de 6,1 millions EUR. Ce redressement est la conséquence d'effets de change positifs. Les ressources financières - liquidités et autres actifs financiers, principalement des obligations - sont principalement détenues en USD, et ont augmenté de 7% à 93 millions EUR en 2014, soit 11,9 EUR par action. De plus, Velcan détient 1,8 million d'actions propres depuis des années. Si on les prend en compte, les actifs financiers s'établissaient même à 15,5 EUR par action fin décembre. Les fonds propres ont augmenté à 128 millions EUR ou 16,4 EUR par action (21,3 EUR hors actions propres). Velcan a récemment enregistré une percée importante en Inde, où elle a obtenu un permis d'environnement crucial pour ses trois projets - Tato 1 (186 MW), Heo (240 MW) et Pauk (145 MW) - développés dans la province d'Arunachal Pradesh. Velcan espère décrocher tous les permis nécessaires - on attend encore l'approbation technico-économique et le permis de déboisement - pour Tato1 et Heo dans le courant de l'année 2016. La construction des deux projets (pour un total de 426 MW) est estimée à 454 millions EUR. Ils fourniront de l'électricité à 2,8 millions de personnes. Les choses évoluent tout aussi favorablement en Indonésie (concession totale 146 MW; surtout Meureubo 2, 59 MW) et au Laos (deux projets, pour un total de 93 MW). Velcan espère commencer la construction d'une deuxième centrale dans un de ces pays cette année. ConclusionNous avons intégré Velcan dans notre portefeuille en raison de sa sous-valorisation flagrante et de l'accélération de plusieurs dossiers après des années de calme plat ou presque. Nous voulons encore étendre notre position; nous voyons en l'action une excellente manière de miser notamment sur l'évolution politique favorable qui se dessine en Inde.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B