Les bonnes nouvelles se succèdent pour l'entreprise biotechnologique belgo-néerlandaise Galapagos. 2015 a été une année extrêmement turbulente, avec notamment la conclusion d'un nouveau contrat encore plus lucratif avec le groupe américain Gilead Sciences, pour Filgotinib, un médicament contre le rhumatisme qui avait enregistré d'excellents résultats d'études de phase II mais qu'AbbVie, partenaire dans ce projet, avait refusé de prendre en licence. Cette transaction n'est pas un contrat de licence ordinaire, puisque Galapagos financera 20% de la suite du développement clinique et a conservé une option de copromotion, avec répartition 50/50 du bénéfice, en Espagne, France, Italie, Allemagne, au Royaume-Uni et dans ...