Van de Velde ne s'extraira pas de l'ornière à brève échéance, manifestement. Cette année, une hausse de son chiffre d'affaires (CA) de 3 à 4% est envisageable, ce qui serait conforme à la croissance moyenne du CA des dix dernières années. Cela dit, pour y parvenir, l'entreprise doit investir bien plus qu'autrefois. La rentabilité sera donc, comme en 2017, sous pression cette année. Du fait de la sensible baisse du cours de l'action depuis le début de l'an dernier, le rapport cours/bénéfice a baissé à 16. Mais si l'action n'est pas encore bon marché, c'est parce que les investisseurs croient au succès de la transformation du groupe.
...