Van de Velde: autre année de transition en vue

06/09/18 à 12:35 - Mise à jour à 13:49

La transformation numérique exige l'installation de nouveaux systèmes et le recours à une consultance externe extrêmement onéreuse. L'entreprise ne pourra acquérir la souplesse dont elle a besoin qu'en réduisant le nombre de produits et en simplifiant ses processus de production.

La traversée du désert n'est pas terminée pour les actionnaires du producteur de lingerie Van de Velde. La direction n'en fait pas mystère: 2019 sera une autre année de transition. Le groupe belge a pris beaucoup trop tard le train du numérique et n'a pas su s'adapter à l'évolution du comportement d'achat de la clientèle. Rattraper le temps perdu coûte extrêmement cher, alors que les ventes stagnent. Au premier semestre de l'exercice, les cash-flows opérationnels ont cédé 21,5% et le bénéfice net a dégringolé de 25%. L'entreprise pronostique une légère baisse du chiffre d'affaires et une véritable chute du bénéfice sur l'ensemble de 2018. La transformation coûtera cher en 2019 également, or les ventes ne sont pas près de s'accélérer.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »