Avant l'annonce, le 14 juillet, de l'accord de transformation sur 10 ans conclu avec l'américain Gilead Sciences, la société malinoise était valorisée à 5,5 milliards d'euros, soit la différence entre sa capitalisation boursière (6,6 milliards; 120 euros par action) et sa trésorerie (1,1 milliard). Trois mois plus tard, la valorisation est tombée à 3,3 milliards d'euros (8,8 milliards moins une trésorerie évaluée à 5,5 milliards). Le titre est de 17% inférieur à son cours record de 171,2 euros.
...

Avant l'annonce, le 14 juillet, de l'accord de transformation sur 10 ans conclu avec l'américain Gilead Sciences, la société malinoise était valorisée à 5,5 milliards d'euros, soit la différence entre sa capitalisation boursière (6,6 milliards; 120 euros par action) et sa trésorerie (1,1 milliard). Trois mois plus tard, la valorisation est tombée à 3,3 milliards d'euros (8,8 milliards moins une trésorerie évaluée à 5,5 milliards). Le titre est de 17% inférieur à son cours record de 171,2 euros.En cause, premièrement, le débat sur les prix élevés des médicaments à l'approche de l'élection présidentielle américaine. Deuxièmement, l'abandon du rêve de reprise à brève échéance, qui en aura sans doute découragé plus d'un. Troisièmement, le reproche selon lequel en ne conservant que les droits commerciaux sur les molécules que Gilead donnera en licence, Galapagos abandonne trop de potentiel haussier; bien que ce choix se traduise par des royalties de 20 à 24% sur les ventes hors Europe, le groupe peine à convaincre. A cela s'ajoute, enfin, l'avertissement à encadré noir sur le risque accru de thrombose attribué au Rinvoq (polyarthrite rhumatoïde) d'AbbVie à l'occasion de son approbation, en août, par l'organe américain de contrôle des médicaments. Comme le filgotinib, le Rinvoq est un inhibiteur JAK; malgré son meilleur profil d'innocuité (contrairement aux inhibiteurs JAK approuvés, il ne vise que la protéine JAK1), il n'est donc pas impossible que le filgotinib fasse l'objet de la même réserve. L'actualité s'annonce riche. D'abord, bien sûr, grâce au filgotinib (rhumatisme), pour lequel une demande d'approbation a été introduite en Europe et au Japon et une autre suivra aux Etats-Unis cette année encore; l'autorisation devrait être accordée au 2e semestre de 2020. Au 4e trimestre devraient tomber les résultats de phase II sur le filgotinib dans deux indications mineures (syndrome de Sjögren et lupus cutané) et démarrer un programme de phase III pour l'arthrite psoriasique. Une étude de phase III relative à la spondyloarthrite (maladie de Bechterew) sera entamée et les résultats de phase III sur la colite ulcéreuse seront publiés au 1er semestre. Les résultats de l'étude de phase III portant sur la maladie de Crohn seront annoncés au 1er semestre de 2021. Ces deux dernières indications recèlent un potentiel de commercialisation important (moins de concurrence) et pourraient devenir, en 2021 (colite ulcéreuse) et en 2022 (Crohn), les 2e et 3e indications approuvées pour le filgotinib. L'année 2020 sera importante pour les autres programmes également. Sur le plan des fibroses, l'on attend surtout les résultats intermédiaires du programme de phase III sur le GLPG1690 et les résultats de l'étude de phase II sur le GLPG1205. Les résultats de phase IIb sur le GLPG1972 (arthrose) sont attendus pour le 2e semestre. Une étude de phase I sur une 2e molécule (GLPG3970) de la famille Toledo, nouvelle catégorie de médicaments potentiels contre les maladies auto-immunes, aux niveaux d'efficacité jamais vus en phase d'étude préclinique, a dans l'intervalle démarré. Plusieurs études de phase II commenceront en 2020.Galapagos, dont le profil de risque s'est suffisamment allégé et la croissance devrait s'envoler ces 10 prochaines années, fait depuis l'été partie de nos 14 favoris belges de long terme. Nous profitons du repli du titre pour compléter notre position, au moyen d'un ordre d'achat à cours limité opportuniste. La journée R&D du 14 novembre devrait recentrer l'attention sur le développement clinique. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 142 eurosTicker: GLPG ASCode ISIN: BE0003818359Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 8,8 milliards EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: +67%Perf. cours depuis le 01/01: +79%Rendement du dividende: -