Tout ce qui pouvait aller de travers est effectivement allé de travers : 2015 est une annus horribilis pour le producteur brésilien de matières premières. En premier lieu, il y a eu la forte baisse des cours du minerai de fer, du cuivre et du nickel, les principales matières premières produites par l'entreprise. Par ailleurs, la dépréciation du réal brésilien (BRL) vis-à-vis du dollar (USD) fut une très mauvaise nouvelle pour Vale dont la quasi-totalité des dettes est libellée en monnaie américaine. En outre, la catastrophe minière de la joint-venture Samarco, dans laquelle Vale est partie prenante, a encore accru la pression sur l'action. Le chiffre d'affaires (CA) a baiss...