L'action Resilux n'était certes plus dans notre portefeuille modèle, mais nous l'avions intégrée en Sélection et elle figurait dans la liste de nos dix valeurs favorites pour 2017.
...

L'action Resilux n'était certes plus dans notre portefeuille modèle, mais nous l'avions intégrée en Sélection et elle figurait dans la liste de nos dix valeurs favorites pour 2017.Le mastodonte américain du private equity (portefeuille de 75 milliards de dollars) Bain Capital est disposé à mettre sur la table, par action Resilux, 195 euros en liquide, ce qui valorise le producteur flamand de préformés PET à 390 millions d'euros, soit une prime " classique " de 20% par rapport au cours (162,5 euros) au moment de l'annonce. Il s'agit d'une offre amicale. En d'autres termes, elle est soutenue par la famille De Cuyper, qui contrôle 57,6% des titres. L'offre vient à point nommé car Bain Capital a mis la main sur un autre groupe, qu'il fusionnera à Resilux. L'autre condition pour que se poursuive l'offre sur Resilux est que Bain Capital obtienne 90% des actions, et l'action sortirait des tables de cotation.On ne connaît pas encore les chiffres annuels de 2016. Mais sur la base de nos prévisions, la vente aura lieu à un peu plus de 9 fois le rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et le cash-flow opérationnel (EBITDA). Ce n'est pas excessif mais acceptable, et conforme à la moyenne du secteur. Ces dernières années, Resilux s'est généralement échangée à 6,5 à 7 fois ce rapport sur la Bourse de Bruxelles.Une belle entreprise industrielle risque donc de disparaître après 19 années en Bourse, mais cela se ferait au cours le plus élevé, et à une valorisation acceptable. C'est pourquoi nous abaissons notre conseil de " digne d'achat " (rating 1A) à " participer à l'offre " (rating 3A), dès que celle-ci sera officielle.