Depuis le 28 octobre, l'action Wheaton Precious Metals (WPM) ne se négocie plus seulement sur les Bourses de New York et de Toronto, mais également sur celle de Londres (LSE). Le groupe américain espère ainsi se faire connaître davantage auprès du public d'investisseurs européens. Mais fin novembre, les cours de l'or et de l'argent sont retombés à leur niveau le plus bas depuis juillet, les marchés les délaissant, ainsi que les actions des sociétés du secteur et autres investissements refuges, au profit de valeurs plus risquées, quand a été annoncée l'arrivée de candidats vaccins efficaces contre le coronavirus.
...

Depuis le 28 octobre, l'action Wheaton Precious Metals (WPM) ne se négocie plus seulement sur les Bourses de New York et de Toronto, mais également sur celle de Londres (LSE). Le groupe américain espère ainsi se faire connaître davantage auprès du public d'investisseurs européens. Mais fin novembre, les cours de l'or et de l'argent sont retombés à leur niveau le plus bas depuis juillet, les marchés les délaissant, ainsi que les actions des sociétés du secteur et autres investissements refuges, au profit de valeurs plus risquées, quand a été annoncée l'arrivée de candidats vaccins efficaces contre le coronavirus. Au troisième trimestre (juillet-septembre), WPM a vu son chiffre d'affaires augmenter de 37,4% en glissement annuel, à 307,2 millions de dollars, bien au-delà du consensus (290 millions); les volumes de vente se sont accrus (+2%) et, surtout, l'or et l'argent se sont vendus 35% plus cher. Début novembre, la direction a annoncé un nouveau contrat de streaming, avec Caldas Gold. Moyennant un investissement de 110 millions de dollars dans le projet Marmato, en Colombie, un pays dans lequel le groupe n'était pas encore actif, WPM recevra 6,5% de la production d'or et 100% de celle d'argent dans la mine. Au troisième trimestre toujours, ont été extraites de l'ensemble des actifs de WPM 171.370 onces troy d'équivalent or (or, argent et palladium). C'est 22% de plus qu'au trimestre précédent, car l'activité a repris dans la plupart des mines, mais 6,6% de moins que le niveau de production atteint au même trimestre de 2019. La production d'or a chuté de 11,4%, à 91.770 onces troy, en raison principalement de la faible teneur en or des couches de minerai actuellement exploitées à Salobo, où la production a baissé de 14%, à 63.400 onces troy. Son exploitant Vale est en train d'agrandir la mine, après quoi la production augmentera à nouveau, à compter du 1er semestre de 2022. En revanche, la production d'argent et de palladium est restée stable (respectivement 6,03 millions et 5.444 onces troy). La production prévisionnelle pour 2020 est maintenue à 655.000-685.000 onces troy d'équivalent or. Ce chiffre devrait passer à 770.000 onces l'an en moyenne, de 2021 à 2024 - et il ne tient pas compte des prolongations de contrats ni des nouveaux. Le bénéfice net ajusté s'est élevé à 152 millions de dollars, ou 0,34 dollar par action, au troisième trimestre (69,9 millions ou 0,16 dollar par action, l'année dernière). Le cash-flow opérationnel a atteint 228,1 millions de dollars, ou 0,51 dollar par action, soit 60 % de plus qu'un an plus tôt, si bien qu'au terme des neuf premiers mois de l'année il s'élève à 555 millions de dollars. Cette hausse est toute bonne pour le dividende, que WPM lie au cash-flow opérationnel: il est passé de 0,10 à 0,12 dollar en glissement trimestriel. Comme la trésorerie s'est étoffée de 78 millions de dollars entre juillet et septembre, à 210 millions, mais que sur la ligne de crédit de deux milliards de dollars, 488 millions de dollars avaient été utilisés au 30 septembre, la dette nette de WPM se montait donc à 278 millions de dollars. En dépit du recul actuel des prix des métaux précieux, elle devrait être nulle, courant du 1er semestre de 2021.Malgré ses bons résultats trimestriels et un bilan de plus en plus sain, WPM n'a pas échappé à la tendance du secteur. Nous nous attendons à ce que les cash-flows opérationnels du groupe restent élevés ces prochains trimestres. La récente correction constitue dès lors une nouvelle opportunité d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 39,14 dollarsMarché: NYSETicker: WPM USCode ISIN: CA8283361076Capit. boursière: 17,3 milliards USDC/B 2020: 34C/B attendu 2021: 24Perf. cours sur 12 mois: +40%Perf. cours depuis le 01/01: +32%Rendement du dividende: 1,2%