Comme nous nous y attendions, 2018 n'a pas été la meilleure année de l'histoire du groupe Tessenderlo (ni la meilleure de Tessenderlo Chemie, l'ancienne dénomination). Nous retiendrons tout de même que c'est au cours de cet exercice qu'il a acquis les dernières parts de T-Power (centrale au gaz de 425 mégawatts sur le terrain du groupe, à Tessenderlo) qu'il ne détenait pas encore, une étape importante pour doper sa croissance. Car s'il a inquiété de nombreux observateurs, cet investissement de non moins de 328 millions d'euros va accroître la flexibilité du groupe, alors que l'énergie solaire comme l'éolienne, en plein essor, vont attiser la volatilité des cours. Grâce à cet achat, le groupe percevra un surcroît de cash-flows opérationnels (Ebitda) de 50 millions d'euros par an jusqu'en 2026.
...