Le spécialiste wallon de la thérapie cellulaire et des solutions orthopédiques Bone Therapeutics a tenu parole en menant une augmentation de capital avant fin 2020. Il a levé 9,9 millions d'euros par l'émission de 4,4 millions d'actions à 2,25 euros, un prix qui implique toutefois une décote décevante (24,7%) par rapport au dernier cours. Le flottant a augmenté de 36,5%, à 16,5 millions. Outre l'appui de plusieurs actionnaires existants, l'entreprise a attiré de nouveaux investisseurs européens et, pour la première fois, américains - une première étape bienvenue dans l'élargissement de la base actionnariale. Bone dispose désormais des réserves financières nécessaires jusque fin 2021, après avoir aussi levé 15 millions d'euros au 1er semestre, malgré les circonst...

Le spécialiste wallon de la thérapie cellulaire et des solutions orthopédiques Bone Therapeutics a tenu parole en menant une augmentation de capital avant fin 2020. Il a levé 9,9 millions d'euros par l'émission de 4,4 millions d'actions à 2,25 euros, un prix qui implique toutefois une décote décevante (24,7%) par rapport au dernier cours. Le flottant a augmenté de 36,5%, à 16,5 millions. Outre l'appui de plusieurs actionnaires existants, l'entreprise a attiré de nouveaux investisseurs européens et, pour la première fois, américains - une première étape bienvenue dans l'élargissement de la base actionnariale. Bone dispose désormais des réserves financières nécessaires jusque fin 2021, après avoir aussi levé 15 millions d'euros au 1er semestre, malgré les circonstances difficiles, via le placement privé d'obligations convertibles pour 6,25 millions d'euros, un prêt-relais de 4,75 millions d'euros et une émission d'obligations convertibles de 4 millions (à un taux de 8% et avec une conversion possible pendant 38 mois à 7 euros par action). La vente de son site de production à Catalent, fin octobre, a rapporté 6 millions d'euros nets à Bone, qui a conclu avec l'acheteur un contrat pour les futures livraisons de son produit ALLOB. L'opération réduit les coûts annuels de 2 millions d'euros; en 2020, Bone a consommé entre 15 et 16 millions de liquidités. Le 5 octobre, Bone a signé son premier contrat de licence (exclusive) concernant l'ALLOB avec Pregene, qui développera et commercialisera la thérapie pour la Chine (dont Hong Kong et Macao), et avec Link Health pour Taiwan, la Corée du Sud, Singapour et la Thaïlande, en échange en échange, si tout va bien, de paiements d'étape pouvant aller jusqu'à 55 millions d'euros, dont 10 millions attendus d'ici 2022. Il s'agit d'une véritable consécration à l'international de la plate-forme technologique. Plusieurs nouvelles étapes ont aussi été franchies dans le développement préclinique, dont la mise en place d'une collaboration avec quatre entreprises pour le développement d'implants osseux individualisés imprimables en 3D avec l'ALLOB (TrueBone3D); le champ d'application de la technologie des cellules souches a aussi été élargi avec le BT-20, nouveau produit de thérapie cellulaire allogénique anti-inflammatoire qui pourrait être testé cette année auprès de patients souffrant d'un syndrome de détresse respiratoire aigu lié au Covid-19. Bone veut lancer un deuxième nouveau candidat médicament en 2021. Le recrutement des patients pour l'étude de phase III sur la solution protéique enrichie JTA-004 dans le traitement de l'arthrose du genou a été finalisé avant fin 2020, comme promis. Les résultats seront publiés au 3e trimestre; vu la capitalisation boursière modeste (40 millions d'euros), l'action devrait bondir en cas de résultats positifs, qui ouvriraient la voie à des contrats de licence (certains pourraient toutefois être conclus avant). Le recrutement de patients dans l'étude européenne de phase IIb avec l'ALLOB sur des patients souffrant d'une fracture de la jambe avec retard de consolidation a été lancé. Nous tablons également sur de nouveaux contrats de licence concernant l'ALLOB en 2021. Après avoir longtemps hésité entre Bone Therapeutics, Inventiva et Sequana Medical pour nos 10 favoris de 2021, nous n'avons pas retenu Bone du fait du risque baissier important si les résultats du JTA-004 déçoivent. Dans le cas contraire, un doublement du cours en 2021 nous paraît réaliste, surtout si le CEO, Miguel Forte, poursuit sur l'élan actuel et conclut de nouvelles transactions. L'action est digne d'achat (rating 1C).Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 2,60 eurosTicker: BOTHE BBCode ISIN: BE0974280126 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 42,8 millions EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: -29%Rendement du dividende: -