Le spécialiste belge des solutions de visualisation et de collaboration est structuré en trois pôles. Entertainment fournit des projecteurs numériques au secteur du cinéma et des solutions de projection pour les grands événements. Enterprise met à disposition des salles de contrôle, ainsi que l'outil de réunion ClickShare. Healthcare, enfin, propose des solutions pour les salles chirurgicales numériques de même que de l'imagerie de diagnostic. Le groupe avait achevé l'exercice 2020 sur un chiffre d'affaires (CA) de 770 millions d'euros.
...

Le spécialiste belge des solutions de visualisation et de collaboration est structuré en trois pôles. Entertainment fournit des projecteurs numériques au secteur du cinéma et des solutions de projection pour les grands événements. Enterprise met à disposition des salles de contrôle, ainsi que l'outil de réunion ClickShare. Healthcare, enfin, propose des solutions pour les salles chirurgicales numériques de même que de l'imagerie de diagnostic. Le groupe avait achevé l'exercice 2020 sur un chiffre d'affaires (CA) de 770 millions d'euros.Malgré l'accélération des commandes et l'amélioration de la rentabilité, la croissance du CA est restée inférieure aux attentes. Alors que durant la première moitié de l'année, l'action s'était bien comportée, la baisse qui a suivi ne lui a pas permis de progresser significativement en glissement annuel. Barco a donc fait moins bien que l'indice Bel 20. La direction avait initialement annoncé un CA nettement plus élevé que celui de 2020; de même, la marge d'exploitation (Ebitda/CA) aurait dû être supérieure aux 7,5% réalisés au 1er semestre. Mais la pénurie de semi-conducteurs a empêché le groupe d'honorer une partie de ses commandes. Entertainment a par ailleurs souffert de la lenteur de la reprise en Chine, tandis que le recours massif au télétravail signait une moindre utilisation de ClickShare. Healthcare a été confronté à la pénurie de composants dans les systèmes de diagnostic et de chirurgie, et les investissements dans la numérisation n'ont de surcroît pas été prioritaires pour le secteur de la santé. La direction a donc abaissé ses prévisions de croissance à 5% environ - si tant est que le 4e trimestre le permette.Au vu des commandes, 2022 s'annonce sous de bien meilleurs auspices. Le nombre de nouvelles commandes a augmenté de 25% entre janvier et septembre. De 1,2, le ratio book-to-bill (nouvelles commandes/facturations) laisse présager une forte augmentation du CA. La valeur du carnet de commandes a bondi de 45% entre le 3e trimestre de 2020 et celui de 2021. Alors qu'Entertainment semblait particulièrement mal parti, ses commandes se sont envolées de 56% au 3e trimestre - la surprise pourrait venir d'un redressement plus rapide que prévu du secteur du cinéma chinois. Au sein d'Enterprise, ClickShare a enregistré 75% de commandes supplémentaires. Le groupe confirme ses objectifs financiers à moyen terme et devrait pouvoir réaliser une marge d'Ebitda comprise entre 14% et 17% d'ici à 2023. Le chiffre de 2022 sera supérieur aux prévisions (9,1%).L'évolution décevante du CA a des causes temporaires, alors que les tendances sous-jacentes côté demande sont favorables. La région Asie-Pacifique (la Chine, principalement) devrait en outre combler le léger retard accusé cette année, ce qui soutiendrait tout particulièrement Entertainment. Barco doit être jugé non pas sur un trimestre, mais sur un exercice complet. Les conséquences de la pénurie de composants et de la pandémie pourraient se faire sentir quelques mois encore. N'oublions pas par ailleurs les changements survenus au sein de la direction, ainsi qu'au niveau de l'organisation de l'entreprise. Avec une trésorerie passée à 262,6 millions d'euros au sortir du 1er semestre, Barco a de quoi saisir les opportunités. L'achat d'actions, pour un montant de 39,3 millions d'euros, par Titan Baratto, la société du co-CEO Charles Beauduin, est un autre signe encourageant. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 18,82 eurosTicker: BAR BBCode ISIN: BE0003790079Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,7 milliard EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: 41Perf. cours sur 12 mois: +3%Perf. cours depuis le 01/01: +6%Rendement du dividende: 2%