La production d'huile de palme du groupe agro-industriel anversois Sipef a déçu, au premier trimestre. Elle a reculé de 5,75% en glissement annuel, de 78.185 à 73.692 tonnes. Pourtant, la base de comparaison était favorable, puisqu'au terme de cette période l'an dernier la production s'était déjà inscrite en baisse de 3,3% par rapport à l'année précédente. Les volumes d'huile produits à partir des palmiers lui appartenant se sont contractés de 6,46%, à 62.210 tonnes, et à partir de fruits achetés auprès de tiers, de 1,66%, à 11.482 tonnes.
...

La production d'huile de palme du groupe agro-industriel anversois Sipef a déçu, au premier trimestre. Elle a reculé de 5,75% en glissement annuel, de 78.185 à 73.692 tonnes. Pourtant, la base de comparaison était favorable, puisqu'au terme de cette période l'an dernier la production s'était déjà inscrite en baisse de 3,3% par rapport à l'année précédente. Les volumes d'huile produits à partir des palmiers lui appartenant se sont contractés de 6,46%, à 62.210 tonnes, et à partir de fruits achetés auprès de tiers, de 1,66%, à 11.482 tonnes. Comme l'an dernier, la production en Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) n'a pas répondu aux attentes. En raison d'une humidité extrême de décembre à mars, la quantité de fruits que le groupe a récoltés sur ses plantations de Hargy Oil Palms a diminué de 9,55%, à 76.041 tonnes. Sipef a acheté plus de fruits auprès de tiers que l'an dernier (+3,46%, à 48.242 tonnes, contre -31,93%, au premier trimestre de 2018). Le taux d'extraction (la quantité d'huile produite à partir d'une tonne de fruits) s'est tassé de 23,5 à 22,2% en raison d'une teneur en eau élevée des fruits.En PNG, la production d'huile de palme a baissé de 14,62%, à 16.949 tonnes (fruits de Sipef) et de 2,72%, à 10.615 tonnes (fruits achetés). En Indonésie, le recul de la production d'huile de palme est de 2,8%, à 46.128 tonnes. Dans la province de Sumatra du Nord, une sécheresse inhabituelle a pesé sur la production de la filiale Tolan Tiga (-7,65%, à 15.413 tonnes) et un excès d'humidité au quatrième trimestre a réduit la production de la filiale UMW/TUM de 0,2%, à 9.551 tonnes. Dans la province de Bengkulu, des mois trop humides avaient déjà entraîné un recul de la production d'Agro Muko de 9,6%, à 18.372 tonnes.Heureusement, dans les nouvelles plantations à Sumatra du Sud (filiales Musi Rawas et Dendy Marker), la production a plus que doublé, à 2.792 tonnes. Au cours des cinq prochaines années, si l'on inclut les trois nouvelles concessions d'un total de 8.641 hectares que le groupe a acquises en 2018, Sipef portera la superficie plantée en palmiers dans la province à quelque 27.000 hectares. D'ici là, le groupe comptera 100.000 hectares plantés, dont 80.000 lui appartiendront, et partenariats inclus, 120.000 hectares. En 2027, la production annuelle passera à plus de 700.000 tonnes, soit un doublement par rapport à 2018 (351.757 tonnes). Nous garderions à l'esprit ces perspectives très favorables, lorsque la météo et le cours de l'huile de palme déçoivent. Il est vrai, le cours ne parvient pas encore à décoller. Il y a bien eu un léger redressement en ce début d'année, mais la tonne ne vaut plus qu'environ 530 dollars depuis plusieurs semaines. Et pour l'heure, Sipef a vendu 37% de la production annuelle attendue au prix moyen de 586 dollars la tonne, alors qu'un an plus tôt, c'était 50% et au prix moyen de 738 dollars. Cependant, l'offre et la demande devraient tendre à l'équilibre au cours des années à venir. Sipef annonce une amélioration de la production à partir du deuxième trimestre, laquelle ne compensera hélas pas totalement le premier trimestre. Dès lors, d'aucuns doutent que les prévisions annuelles soient atteintes: la direction a pronostiqué une hausse de 8%, à 380.000 tonnes, de la production, mais en 2018 déjà, alors qu'elle avait prédit une hausse de 9%, la production annuelle n'a augmenté que de 6,3% du fait d'un quatrième trimestre très décevant. Sipef continue néanmoins d'investir dans son expansion. Il est possible que le rythme soit adapté, si la position d'endettement le requiert. Nous avons l'intention d'étendre notre position dans Sipef, lentement mais sûrement. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 49,65 eurosTicker: SIP BBCode ISIN: BE0003898187 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 525,3 millions EURC/B 2018: 19,4C/B attendu 2019: 22,5Perf. cours sur 12 mois: -17%Perf. cours depuis le 01/01: +1%Rendement du dividende: 1,1%