La société de conseil et d'ingénierie Arcadis a fait une offre en espèces de 19,50 dollars canadiens (CAD) pour toutes les actions en circulation du canadien IBI Group, ce qui représente une prime de 30% par rapport au dernier cours de l'action. L'opération valorise l'entreprise à 873 millions CAD (ou 664 millions d'euros) et correspond à 11,5 fois le cash-flow d'exploitation (Ebitda) attendu pour 2022. Arcadis e...

La société de conseil et d'ingénierie Arcadis a fait une offre en espèces de 19,50 dollars canadiens (CAD) pour toutes les actions en circulation du canadien IBI Group, ce qui représente une prime de 30% par rapport au dernier cours de l'action. L'opération valorise l'entreprise à 873 millions CAD (ou 664 millions d'euros) et correspond à 11,5 fois le cash-flow d'exploitation (Ebitda) attendu pour 2022. Arcadis estime que le rachat contribuera directement au bénéfice par action et aux marges bénéficiaires. Le prix proposé est raisonnable. Avec 3.500 employés et un chiffre d'affaires (CA) annuel de 444 millions CAD, IBI Group est principalement actif dans le bâtiment et les infrastructures en Amérique du Nord, où il développe notamment des logiciels pour rendre les bâtiments plus durables. Aux Etats-Unis et au Canada, l'urbanisation et l'immigration dopent structurellement la croissance. Entre 2019 et 2021, le CA d'IBI Group a progressé en moyenne de 8,6% par an et la marge d'Ebitda a atteint 15,3%. L'objectif est de doubler le CA et l'Ebitda d'ici cinq ans, notamment par des rachats.Grâce à IBI Group, le CA net d'Arcadis augmente de 13% et l'Ebitda de 15%. Le rachat est financé par endettement, faisant passer le ratio dette nette/Ebitda à 1,5- 2,5. Arcadis s'était fortement désendettée ces dernières années et conserve donc un bilan solide. IBI Group, pour sa part, peut se targuer d'un carnet de commandes bien rempli; le CA devrait augmenter de 6,5% en 2022 puis devenir plus récurrent, avec des marges plus élevées, grâce à l'accent mis sur des logiciels à abonnement. A court terme toutefois, l'envolée des coûts salariaux pèse sur les marges bénéficiaires; les 15 millions CAD de synergies attendues pourront alléger la pression. Mais la part du bâtiment (secteur sensible à une récession) passe de 34 à 37%.Le rachat d'IBI Group est globalement bénéfique pour Arcadis et devrait porter le bénéfice à 2,50 euros par action d'ici 2023. A 13 fois les bénéfices, nous réitérons notre recommandation d'achat sur Arcadis.