Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires (CA) provenant des services a progressé de 4,3% par rapport à l'an dernier, à 279,5 millions. Il ne tient pas compte des ventes de téléphones mobiles. Sur l'ensemble du premier semestre, la progression s'élevait à 2,4% (553,5 millions d'euros), malgré l'impact de la suppression des tarifs de roaming. Celle-ci coûtera au groupe 36,9 millions d'euros de CA et réduira le bénéfice opérationnel (EBITDA) de 31,9 millions. Du chiffre d'affaires et des bénéfices qui devront être trouvés ailleurs.
...