Il s'agit d'une transaction importante (167 millions de livres Sterling) et d'une acquisition atypique d'une société d'exploration dont le principal actif - une participation de 30% dans le projet Hot Maden - se trouve au nord-est de la Turquie. Sandstorm percevait déjà une commission de 2% sur ce projet d'exploration cuivre/or très intéressant qui a livré en janvier une étude de faisabilité économique très positive. La première production à Hot Maden est prévue pour 2021 et, à vitesse de croisière, la production de Sandstorm doublera au moins, de 65.000 onces d'équivalent or en 2020 à 135.000 onces en 2022. Le principal actionnaire de Hot Maden (participation de 70%) est un partenaire local turc...