Au troisième trimestre, le bénéfice net ajusté s'est accru de 29% en rythme annuel, le cours du pétrole (baril de la mer du Nord; 52,1 dollars) ayant gagné en moyenne 14%. Le bénéfice de Total augmente donc plus rapidement encore que le prix de l'or noir, ce qui tient en partie à l'accroissement de sa propre production (+5%). Pour les prochaines années, Total table sur une hausse comparable de sa production de annuelle. Car sa maîtrise des coûts depuis quelques années a elle aussi contribué à l'amélioration des résultats. Total peut se contenter d'un cours du pétrole à 35 dollars pour être à l'équilibre. En 2019, le break-even devrait même être possible à moins de 30 dollars le baril. Par ailleurs, comme les autres majors pétroliè...