Lors de la publication des résultats annuels de 2015, ArcelorMittal avait présenté un tableau plutôt sombre aux investisseurs, et prévu un cash-flow opérationnel (EBITDA) pour 2016 d'au moins 4,5milliards de dollars (contre 5,23milliards de dollars en 2015, déjà décevants). Au printemps 2016 a suivi une importante augmentation de capital de 3,1milliards de dollars (70% d'actions supplémentaires), à un cours historiquement faible de 2,2euros par action. Grâce à l'importante injection de capital et à 1,4milliard de dollars perçus sur la vente d'actifs, le géant de l'acier est parvenu à réduire sa dette nette de 4,6milliards, à 11,1milliards de dollars, le plus faible n...