Dans notre classement des meilleures actions belges des vingt dernières années figure cet acteur spécialisé dans les systèmes de lavage industriel. Jensen Group s'échange depuis la fusion des sociétés IPSO-ILG et Jensen Industrial Group sur le NYSE Euronext Bruxelles, où il occupe une enviable 7e place. La famille danoise Jensen est l'actionnaire de référence de Jensen Group et contrôle la société cotée par l'intermédiaire de Jensen Invest (51,7%). Comme Jensen Group s'échange uniquement sur la Bourse précitée, le groupe a plutôt le statut de small cap, avec la faible liquidité qui en découle, même s'il s'agit d'un leader de marché absolu dans une activité de niche. Jensen Goup connaît du reste un seul con...

Dans notre classement des meilleures actions belges des vingt dernières années figure cet acteur spécialisé dans les systèmes de lavage industriel. Jensen Group s'échange depuis la fusion des sociétés IPSO-ILG et Jensen Industrial Group sur le NYSE Euronext Bruxelles, où il occupe une enviable 7e place. La famille danoise Jensen est l'actionnaire de référence de Jensen Group et contrôle la société cotée par l'intermédiaire de Jensen Invest (51,7%). Comme Jensen Group s'échange uniquement sur la Bourse précitée, le groupe a plutôt le statut de small cap, avec la faible liquidité qui en découle, même s'il s'agit d'un leader de marché absolu dans une activité de niche. Jensen Goup connaît du reste un seul concurrent au niveau mondial, le groupe allemand Kannegieser, qui n'est même pas coté. Les chiffres des six et neuf premiers mois confirment le parcours impressionnant du groupe ces dernières années. Au premier semestre, le chiffre d'affaires s'est accru de pas moins de 9,2% (7,8% au premier trimestre), à 164,4 millions d'euros. Un nouveau record. Le troisième trimestre fut encore meilleur, avec une hausse de 10,2%, à 74,4 millions d'euros, car sur la période comprise entre janvier et septembre, la hausse du chiffre d'affaires s'est accélérée à 9,5% (de 218,2 à 238,9 millions d'euros). Il ne fait dès lors aucun doute que le groupe annoncera un chiffre d'affaires record en 2016. Il est ressorti du trading update de la mi-novembre que le carnet de commandes était de 35,4% mieux garni au 30 septembre qu'un an plus tôt, ce qui est comparable à la situation au 30 juin. À l'époque, le carnet de commandes était de 34% mieux garni. La direction prévoit qu'environ 38% de ces commandes auront un effet sur les ventes en 2017. Cela dit, le rapport semestriel n'est pas complet. La concurrence intense sur de gros projets et les investissements du groupe dans une nouvelle capacité de production, notamment, ont clairement érodé sa rentabilité, comme le démontre l'évolution du cash-flow opérationnel (EBITDA), qui a fléchi de 9% (de 16,9 à 15,3 millions d'euros ou de 2,16 à 1,96 euro par action) malgré les 9% de hausse du chiffre d'affaires. Cela suppose un repli de la marge d'EBITDA de 11,2 à 9,3%. Le résultat opérationnel (EBIT) s'est élevé à 13,9 millions d'euros, ce qui représente une légère hausse de 2,6% mais un repli de la marge d'EBIT de 9 à 8,4%. Le résultat net a totalisé 9,6 millions d'euros (1,23euro par action), une progression de 3% par rapport au premier semestre de 2015. Fin janvier 2016, le groupe a acquis une participation de 30% dans Tolan Global, un producteur et vendeur de machines à laver indépendant, qui est le distributeur de Jensen Group en Turquie depuis déjà cinq ans. Le 1er juillet, Jensen Group a repris les activités de son distributeur norvégien. ConclusionJensen Group est une société de premier ordre active dans un marché de niche. La reprise du tourisme international (hôtels) et le vieillissement de la population (institutions de soins de santé) soutiennent la croissance des résultats. Le groupe est l'un des plus grands succès boursiers de Bruxelles des 5, 10 et 15 dernières années. À 14 fois le bénéfice attendu pour 2017 et 8,25 fois le rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et l'EBITDA, l'action n'a pas une valorisation excessive.Conseil : conserverRisque : faibleRating : 2ADevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapitalisation boursière : 273 millions EURC/B attendu 2016 : 15C/B attendu 2017 : 14Perf. cours sur 12 mois : +44%Perf. cours depuis le 01/01 : +1%Rendement du dividende : 1,1%