L'entreprise malinoise Biocartis a publié un excellent rapport semestriel. Le premier motif de satisfaction est l'installation de 149 Idylla, le très performant système de diagnostic moléculaire de Biocartis, à la fois chez des clients existants et nouveaux - un nombre nettement plus élevé que prévu. Au total, le groupe a ainsi installé 796 appareils, et la fourchette prévisionnelle pour 2018 a été relevée de 900-925 à environ 925 (soit une hausse de 275 appareils en base annuelle). Cette croissance trouve sa source dans une hausse supérieure aux attentes en Europe et un excellent départ aux Etats-Unis.
...

L'entreprise malinoise Biocartis a publié un excellent rapport semestriel. Le premier motif de satisfaction est l'installation de 149 Idylla, le très performant système de diagnostic moléculaire de Biocartis, à la fois chez des clients existants et nouveaux - un nombre nettement plus élevé que prévu. Au total, le groupe a ainsi installé 796 appareils, et la fourchette prévisionnelle pour 2018 a été relevée de 900-925 à environ 925 (soit une hausse de 275 appareils en base annuelle). Cette croissance trouve sa source dans une hausse supérieure aux attentes en Europe et un excellent départ aux Etats-Unis. Les ventes aux Etats-Unis ont commencé fin 2017 et Biocartis y a installé environ 50 Idylla au premier semestre, notamment dans certains des 10 meilleurs hôpitaux en matière d'oncologie. La contribution des Etats-Unis à la vente de cartouches de tests à insérer dans le système Idylla est encore modeste, mais c'est normal: chaque nouveau client bénéficie d'une remise sur le prix de vente normal des cartouches pendant la phase de démarrage de quelques mois, ce qui pèse temporairement sur le prix de vente moyen. Les premières ventes commerciales proprement dites interviendront à partir de la fin de cet exercice. Le deuxième motif de satisfaction du rapport annuel fut le gonflement du volume de cartouches vendues au niveau du groupe. Ce volume a plus que doublé, passant de 27.000 l'an dernier à 58.000 (+115%). Toutes les régions y ont contribué. En glissement annuel, Biocartis continue d'espérer au moins un doublement du volume. Les ventes de cartouches ont progressé moins rapidement que les volumes (+102%, à 6,6 millions d'euros), en raison de l'incidence négative, mais temporaire, évoquée ci-avant, des nouveaux clients sur le prix réalisé par test et du mix de tests. Les ventes de produits, en ce compris la vente et le leasing d'appareils Idylla, ont progressé de 68%, à 8,6 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe a gagné 83%, à 12,7 millions d'euros, grâce à une augmentation significative des revenus découlant des partenariats (passés de 0,7 à 3,5 millions d'euros). La perte nette a diminué de 24 à 21,8 millions. La position de trésorerie s'élevait à 91,3 millions d'euros fin juin (112,8 millions d'euros fin 2017) et devrait avoisiner les 50-55 millions d'euros à la fin de l'année (prévisions précédentes: 50 à 60 millions). Début septembre, Biocartis a franchi une étape commerciale importante en créant avec Wondfo une coentreprise, dont chacun détient une moitié, en vue de commercialiser en Chine l'Idylla et ses tests de diagnostic du cancer. Les deux parties entendent investir 14 millions d'euros dans de nouveaux tests. La Chine est un marché prometteur compte tenu du nombre croissant de personnes y souffrant du cancer. Biocartis demeure concentré principalement sur l'oncologie et entend accélérer le développement de nouveaux tests dans le cadre de partenariats. La stratégie présente un inconvénient, cependant: le développement des tests que l'entreprise réalise seule s'en voit ralenti. Quant au test à usage scientifique MSI, le marqueur biologique qui prédit l'efficacité d'une immunothérapie, il a fait l'objet d'un développement accéléré et sera mis sur le marché plus tôt que prévu, en juillet 2019. Si le test suscite un vif intérêt dans l'industrie, il n'est pour l'instant autorisé que dans le cadre de recherches scientifiques. Le marquage CE est prévu pour le premier trimestre de 2019. Des avancées intéressantes ont également été enregistrées avec l'Oncotype DX Breast Recurrence Score Test de Genomic Health, dont une version adaptée à l'Idylla sera commercialisée au deuxième semestre de 2019. Biocartis espère conclure de nouveaux partenariats et lancer sa deuxième ligne de production de cartouches d'ici la fin de l'année. Nous sommes satisfaits du rapport semestriel. L'excellent départ aux Etats-Unis, surtout, inspire confiance. Le marché a accueilli favorablement les résultats, mais le cours de l'action fluctue dans une plage étroite depuis un temps. Nous attendons de l'entreprise qu'elle crée l'écosystème complet autour de l'Idylla qu'elle ambitionne; que dans ce cadre, elle annonce de nouveaux partenariats et la commercialisation, l'année prochaine, de nouveaux tests. Son potentiel à long terme est tel qu'il vaut la peine d'être patient à l'égard de Biocartis (rating 1B). Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 12,44 eurosTicker : BCART BBCode ISIN : BE0974281132 Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 638,4 millions EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : +18 %Perf. cours depuis le 01/01 : +2 %Rendement du dividende : -