Umicore entend produire d'ici 2020 un bénéfice d'exploitation récurrent (Rebit) d'environ 700 millions d'euros, soit quelque 75% de plus que l'an dernier. Ses prévisions initiales en la matière, déjà ambitieuses, étaient nettement inférieures. Si l'on s'en tient à cette projection, les investisseurs paieraient donc actuellement plus de 20 fois le bénéfice de 2020, et la valeur de l'entreprise correspondrait à environ 10 fois le cash-flow d'exploitation (Ebitda) 2020. Une valorisation acceptable pour une entreprise qui enregistrera encore une croissance du bénéfice, y compris après 2020.
...

Umicore entend produire d'ici 2020 un bénéfice d'exploitation récurrent (Rebit) d'environ 700 millions d'euros, soit quelque 75% de plus que l'an dernier. Ses prévisions initiales en la matière, déjà ambitieuses, étaient nettement inférieures. Si l'on s'en tient à cette projection, les investisseurs paieraient donc actuellement plus de 20 fois le bénéfice de 2020, et la valeur de l'entreprise correspondrait à environ 10 fois le cash-flow d'exploitation (Ebitda) 2020. Une valorisation acceptable pour une entreprise qui enregistrera encore une croissance du bénéfice, y compris après 2020.Après 2020, une pénurie des matières premières essentielles pour la production de matériaux pour batteries, comme le cobalt, n'est pas à exclure. Conscients du risque, les producteurs de voitures et de batteries tentent de stocker suffisamment de ces ressources rares. Mais Umicore a un avantage non négligeable sur la concurrence: sa division de recyclage l'approvisionne en cobalt. En sus du programme d'investissement qu'il avait annoncé, Umicore débourse 600 millions d'euros pour accroître sa capacité de production de matériaux pour batteries. D'ici 2020, il entend ouvrir de nouvelles usines en Chine et en Europe, non loin de ses clients. Pour limiter son taux d'endettement, Umicore a levé 900 millions d'euros en très peu de temps. L'investisseur particulier n'a pas pu y participer mais qu'il se rassure: la dilution reste limitée à 10% et le bénéfice devrait s'accroître. Umicore pourra en outre procéder à de nouveaux investissements, le moment venu. D'ailleurs, compte tenu de son leadership dans le segment, si l'on devait observer une véritable percée de la voiture électrique, l'entreprise serait contrainte de passer à la vitesse supérieure, à moyen terme.Les résultats de 2017 donnent une indication sur le potentiel d'Umicore. Le chiffre d'affaires (CA) a progressé de 9% et le Rebit s'est accru de 17%. La division Batteries a le plus contribué à la croissance. Grâce aux synergies et à l'accroissement de la capacité, l'Ebit s'est accru de 72%. Cette année, une nouvelle accélération de la croissance est attendue. La division Recyclage a, elle, stagné en 2017: les volumes accrus et la hausse des prix des métaux ont été gommés par l'érosion des marges - la concurrence est de plus en plus aiguë, dans le segment. La rentabilité demeure cependant enviable, et l'accroissement de la capacité de production devrait nécessairement se répercuter sur le bénéfice. A terme, en tant que source de cobalt, cette division pourrait s'adjuger une part bien plus importante du bénéfice. La division Catalyseurs évolue toujours très bien. Elle est désormais plus importante que la division Batteries, s'agissant du CA (+8%) comme de l'Ebit (+9%). Malgré la hausse de cours impressionnante d'Umicore, nous n'acterions pas les bénéfices. Le marché prend en compte le leadership technologique du groupe et la demande (de plus en plus soutenue) de matériaux pour batteries. Au regard de la rentabilité actuelle, la valorisation est tendue, mais si l'on se fonde sur la croissance promise du bénéfice, elle est raisonnable. Umicore est une action à privilégier pour le long terme. Nous la considérons à nouveau digne d'achat. Conseil : acheterRisque : moyenRating :2BCours : 47,9 eurosTicker :UMI Code ISIN : BE0974320526Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 10,5 milliards EURC/B 2017 : 55C/B attendu 2018 : 30 Perf. cours sur 12 mois : +95 %Perf. cours depuis le 01/01 : +20 % Rendement du dividende : 1,7 %