La stratégie d'Umicore s'apparente au cannibalisme, puisqu'on s'attend à ce que le moteur électrique prenne de plus en plus la place des moteurs à combustion, avec le moteur diesel comme principale victime. Mais pour l'entreprise, ce n'est pas encore un problème. Selon elle, la part des véhicules électriques n'atteindra pas encore 50% du parc automobile en 2025. Umicore voit la demande de pots catalytiques augmenter pendant encore au moins 10 ans. En juin, Umicore a racheté la division Pots catalytiques du groupe danois Haldor Topsoe pour 120 millions d'euros. Cette acquisition lui donne également accès aux marchés des applications stationnaires, comme le traitement des émissions des centrales électriques.
...