À l'horizon 2020, le spécialiste des matériaux entend dégager un bénéfice opérationnel de 500 millions d'euros (EUR). Il s'agirait du double de celui de 2014, et de 40% de plus que celui qui est attendu d'environ pour cette année (350 millions EUR). Le bénéfice avait stagné au cours de la période 2010-2015, essentiellement en raison de l'évolution des prix des métaux. Au premier semestre de cette année, la croissance du chiffre d'affaires s'est limitée à 1% et le bénéfice opérationnel récurrent s'est apprécié de 3% à peine. Mais un meilleur second semestre devrait porter la croissance entre 5 et 10%.
...