Le rapport semestriel d'UCB n'a pas déçu les attentes. Le chiffre d'affaires (CA) consolidé a progressé de 2,4%, à 2,32 milliards d'euros, dépassant légèrement le consensus (2,3 milliards). La croissance à cours de change constants s'élève à 4%. Les cinq produits vedettes d'UCB ont enregistré ensemble une croissance de 13%: le CA est passé de 1,8 milliard d'euros au premier semestre de 2018 à 2,04 milliards un an plus tard.
...

Le rapport semestriel d'UCB n'a pas déçu les attentes. Le chiffre d'affaires (CA) consolidé a progressé de 2,4%, à 2,32 milliards d'euros, dépassant légèrement le consensus (2,3 milliards). La croissance à cours de change constants s'élève à 4%. Les cinq produits vedettes d'UCB ont enregistré ensemble une croissance de 13%: le CA est passé de 1,8 milliard d'euros au premier semestre de 2018 à 2,04 milliards un an plus tard. Avec une croissance de 15%, à 782 millions d'euros (+10% à cours de change constants), le Cimzia a surpassé les attentes. D'ici à 2024, il devrait produire un CA d'au moins 1,7 milliard d'euros. Le Vimpat a enregistré une croissance de 19%, à 622 millions d'euros (+13% à cours de change constants). UCB espère que ce médicament produira un CA d'au moins 1,4 milliard d'euros d'ici à 2022. Le Neupro a vu son CA augmenter de 7%, à 158 millions d'euros (+4% à cours de change constants); l'an passé, le pic de ventes a été atteint (321 millions d'euros). Le Briviact, qui pourrait produire d'ici à 2026 un CA d'au moins 600 millions d'euros, continue à enregistrer une forte croissance: +73% (+64% à cours de change constants), à 103 millions d'euros. Quant au Keppra, en pipeline depuis plus longtemps que les précédents, il a vu son CA baisser de 5%, à 371 millions d'euros (-8% à cours de change constants). Le CA des autres produits s'est contracté de 17%, à 233 millions d'euros. La marge de Rebitda (rapport entre le cash-flow opérationnel récurrent et le CA) du groupe s'érode comme attendu, et passera de 30,2% en 2018 à 27-29% en 2019. Le Rebitda a reculé de 9%, à 724 millions d'euros, au 1er semestre (-1% à cours de change constants), et la marge de Rebitda, de 35 à 31,2%. Le bénéfice net par action a cédé 22% (mais a gagné 12% à cours de change constants), à 2,42 euros (prévisions: 2,49 euros). UCB a confirmé ses prévisions en matière de CA: il s'établira cette année entre 4,6 et 4,7 milliards d'euros. La marge de Rebitda devrait se redresser à 31% d'ici à 2021; son recul actuel n'est que logique, puisque UCB doit investir pour compenser l'expiration de brevets à partir de 2021. L'Evenity a été approuvé cette année dans cinq pays, mais pas (encore) en Europe. Au cours du 2e semestre, UCB commercialisera aux Etats-Unis le Nayzilam, acquis auprès d'un concurrent américain. Concernant le bimekizumab, les attentes sont élevées. Les résultats de la phase III de l'étude le testant contre le psoriasis seront dévoilés au 4e trimestre. Il fait aussi l'objet de deux études de phase III (traitement de l'arthrite psoriasique et de la spondylarthrite axiale), dont les résultats sont attendus fin 2021. Avant eux seront publiés ceux des études de phase IIb portant sur le padsevonil (anti-épileptique) et ceux d'études sur le rozanolixizumab (traitement de la myasthénie et de la polyneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique). Les marges sont toujours sous pression. Les actionnaires attendent avec impatience les résultats de l'étude de phase III sur le bimekizumab. Pour compenser l'arrivée à échéance prochaine de brevets, des succès cliniques et si possible une acquisition seront indispensables pour préserver la croissance à plus long terme et donner un second souffle à l'action. A 15 fois le bénéfice et avec un rapport valeur d'entreprise (EV)/Ebitda de 10,3 attendus en 2019, UCB est digne d'être conservée. Nous lui préférons le holding mère Tubize en raison de la forte décote qu'affiche son titre sur la valeur intrinsèque. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 69,06 eurosTicker: UCB BBCode ISIN: BE0003739530Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 13,4 milliards EURC/B 2018: 14,5C/B attendu 2019: 15Perf. cours sur 12 mois: -10%Perf. cours depuis le 01/01: -2%Rendement du dividende: 1,8%